Haut-Doubs. Pontarlier : L’histoire de Buffalo Grill change, le concept reste le même

Avec deux grands changements annoncés au sein du groupe Buffalo Grill, Franck Salvi, patron du restaurant de Pontarlier tente de rassurer sa clientèle : rien ne devrait bouger dans l'immédiat. Les bisons et les indiens installés dans le jardin ne bougeront pas, même si l'histoire du restaurant change.

173
Franck Salvi, patron du Buffalo Grill de Pontarlier depuis la fin du mois d'août

La vraie fausse annonce de la transformation du groupe Buffalo Grill a beaucoup fait parler dans les médias, avec deux annonces : une nouvelle histoire pour Buffalo, avec « House of BBQ  » et un regroupement des restaurants du groupe avec ceux de Courtepaille, autour de la structure « Napaqaro ».

Un changement uniquement pour les constructions ou rénovations

 » L’idée du groupe est d’écrire une nouvelle histoire pour les restaurants rénovés ou nouveau. Ça fait 40 ans que Buffalo Grill raconte parle des cow-boys et des indiens. Les dirigeants de l’enseigne ont voulu prendre un tournant en racontant une autre histoire avec la maison du barbecue, en anglais « House of BBQ » pour donner un coup de neuf à Buffalo. Par exemple à École-Valentin, le bâtiment est assez âgé, il a besoin d’un rafraichissement et quand ce sera le cas, le nom sera : Buffalo Grill, House of BBQ. », explique Franck Salvi. Une décoration plus épurée, des nouvelles peintures ou encore une disposition de salle différente sont prévus.

Pontarlier, un cas à part

Bref, un relooking pour donner un coup de boost. Mais à Pontarlier, le restaurant cartonne et ne semble pas avoir besoin d’un nouvel élan, en tout cas pas pour son propriétaire, dont les frais de changements sont à sa charge.  » C’est une bonne idée, mais qui ne me concerne pas dans l’immédiat. Le restaurant a été rénové en 2017, il n’y pas de raisons de changer une recette qui marche. En tant que franchisé, j’ai la possibilité de discuter avec les  » grands patrons  » qui comprennent aussi ma position. Nous pouvons continuer comme ça. »

A l’extérieur, le décor si particulier, appartient au patron de Pontarlier, qui n’a pas prévu de s’en séparer. « On refera la peinture c’est sur, car c’est la nouvelle charte graphique. Mais concernant l’intérieur, rien ne devrait être fait dans les 5 ans à venir, au moins. »

Après avoir racheté les 240 restaurants Courtepaille il y a deux ans, les dirigeants de Buffalo Grill ont créé une structure, Napaqaro, pour chapeauter les deux enseignes qui conserveront leur nom. D’un côté Buffalo Grill pour le barbecue, de l’autre Courtepaille pour la rôtisserie.

Martin SAUSSARD