Haut-Doubs. Pontarlier. L’Olympia projette « Danube » le film bisontin à la découverte des vins Européens

336
Le film Danube, par Bertrand Vinsu

Après avoir traversé l’Europe pour atteindre la Moldavie et la plus grande cave à vin du monde, le bisontin Bertrand Vinsu présente son film « Danube », jeudi 9 septembre au cinéma de Pontarlier. Retraçant son parcours et ses rencontres, le projet est destiné au grand public et sera accompagné d’une soirée dégustation avec l’équipe du film. 

En pleine période de vendange, l’Olympia de Pontarlier propose un grand cru cinématographique. « Danube », réalisé par Bertrand Vinsu, retrace le parcours un peu fou du bisontin : traverser l’Europe à la découverte des vins étrangers. Passionné de cinéma, d’abord recalé d’un BTS audiovisuel, le premier déclic de Bertrand survient lors d’un voyage en Moldavie, il y a 8 ans.  » J’ai découvert un pays magnifique, aux paysages fabuleux, avec une gastronomie et culture très variées. J’avais en tête de faire quelque chose. C’est seulement après avoir réalisé un film pour l’association « Roulons pour l’Espoir », des années plus tard, que j’ai décidé de me lancer. Voir une réalisation sur un grand écran, les gens qui applaudissent, c’était hyper motivant. »

Milestii Micci, la plus grande cave du monde

Le sujet est déjà tout trouvé : Milestii Micci, la plus grande cave à vin du monde, en Moldavie. Près de 200 kilomètres de galeries souterraines où plus d’1,5 million de bouteilles sont stockées. Ancienne mine de calcaire, elle servait déjà de stock pour le vin Moldave sous l’ère soviétique. Mais pour réaliser un bon film, il faut des péripéties, rebondissements et un compagnon de voyage.  » Après avoir recherché des domaines vinicoles dans les différents pays que nous allions traverser, on s’est rendu compte que nous suivions quasiment le Danube. Mon ami Tony a accepté de partir 4 semaines avec moi, à la découverte de vins remplis d’histoire et d’anecdotes ! Nous n’étions pas des experts et le film n’est pas destiné à des oenologues avertis. Il s’agit de découvrir une autre culture, à travers des personnes aussi uniques les unes que les autres », raconte le réalisateur.

Bertrand et son ami Tony ont parcouru huit pays et 7000 kilomètres pour réaliser le film.

Huit pays, plus de 7000 kilomètres de voyage

Présenter un film sur les vins étrangers, sans jamais parler de la France, le pari est osé.  » C’est aussi ce qui fait la particularité de « Danube ». En France on a tendance à méconnaître les vins étrangers. Mais dans le monde, les bouteilles Moldaves ont déjà leur petite réputation ! », assure Bertrand Vinsu. Les deux amis ont parcouru huit pays différents, avant d’atteindre l’objectif final.  » C’était toujours marrant de voir les viticulteurs serrer un peu les fesses lorsqu’on goutait leurs produits, parce qu’on est français, que l’on vient du pays du vin et qu’ils pensaient avoir à faire à de vrais experts. C’est une expérience unique, qui amènera à d’autres projets ». Initialement prévu en mars 2020, la première projection s’est déroulée à Besançon, le 8 juillet 2021, où le public était venu en nombre. Le réalisateur bisontin espère avoir la même réussite dans le Haut-Doubs, jeudi 9 septembre.

Informations pratiques : pour toute réservation, contactez-le cinéma Olympia de Pontarlier 03 81 39 17 63. Prix : 7€. Dégustation de vins par Bruno Holst des « Vents d’Anges du Monde », et fromages par la fruitière Badoz. 

Martin SAUSSARD