Haut-Doubs. Pontarlier. Que continue le sport !

113
Les clubs sportifs locaux peuvent compter sur le soutien de la ville. Image d'illustration

La capitale du Haut-Doubs est une ville très axée sur le sport. Pour prouver une fois de plus son implication auprès des clubs présents en ses murs, la ville de Pontarlier a tenu à assurer son soutien.

Patrick Genre, maire de la ville, en compagnie de Philippe Besson, adjoint au sport, a organisé une rencontre avec les dirigeants des différents (et nombreux) clubs sportifs de la ville afin de faire un point en rapport avec la crise sanitaire.
C’est avant tout un soutien financier que promet la ville pour faire face aux difficultés rencontrées par tous. Patrick Genre a affirmé que rien ne changerait en terme de subventions allouées par la ville. Une bonne nouvelle pour tous ces clubs qui comptent beaucoup sur ces subventions pour continuer à offrir un service de qualité à leurs adhérents. Pas de changement non plus du côté des contrats d’objectifs, attribués en fonction de l’année écoulée. Enfin, toutes les associations sportives ayant engagé des dépenses en vue d’événements à venir mais annulés, Patrick Genre promet de les prendre en charge. Quant aux associations en difficulté, elles pourront se manifester auprès de la mairie qui étudiera chaque demande au cas par cas. Personne ne sera laissé sur la touche, tous les clubs sportifs et associations seront épaulés pour que perdurent leurs actions en faveur des pontissaliens et résidents alentours, petits et grands, de tous niveaux.

Des dispositifs sanitaires à respecter

Philippe Besson a pris la parole pour annoncer les différentes mesures sanitaires à adopter afin de correspondre aux directives de la préfecture et de pouvoir organiser les rencontres sportives. Pour tout ce qui est espace clos et couvert, comme les salles omnisports, les gymnases, les piscines couvertes, … le supporters et spectateurs devront s’asseoir en respectant les distances de sécurité équivalentes à un siège. Au cas où le stade ne posséderait pas de sièges, la main courante pourra être utilisée à condition, une fois de plus, de respecter les distances minimales de distanciation sociale. Le port du masque est obligatoire pour tout déplacement dans l’espace sportif mais peut être retiré une fois assis. Côté buvette, elle peut être maintenue. Il suffit de matérialiser une file d’attente et, une fois de plus, de ne pas approcher de trop près les personnes présentes. Quant aux sportifs, ils auront accès aux vestiaires, mais pas aux douches, et devront porter un masque dans tous leurs déplacements. Là encore, toutes ces mesures valent ce jour mais peuvent évoluer en fonction de la crise sanitaire.