Haut-Doubs. Pontarlier. Teekers : on fait le point !

162
L'application Teekers permet d'allier Internet et commerces de proximité

L’application existe déjà depuis deux ans dans la capitale Haut-Doubiste. Certains commerçants tirent leur épingle du jeu. Pour d’autres, c’est plus compliqué…

L’idée initiale était simple et tout à fait honorable : booster le dynamisme du centre-ville en se servant des nouvelles technologies. Les modes de consommation évoluent sans cesse et les plateformes de vente ont le vent en poupe. Un constat qui a permis la naissance de Teekers, qui offre la possibilité d’allier commerces de proximité et nouvelles habitudes de consommation.
En téléchargeant l’application, les utilisateurs peuvent rechercher l’article qui les intéresse et découvrir quelle boutique adhérente le propose. Ils peuvent réserver leurs achats et aller les récupérer directement en magasin. Cette façon simple et ludique de faire du shopping a été particulièrement appréciée durant les confinements (lorsque les magasins pouvaient ouvrir naturellement), s’apparentant alors à du click&collect.
Aujourd’hui, trente commerçants sont présents sur l’application, ce qui correspond aux objectifs initialement fixés lors de son lancement. Plus de 48600 utilisateurs ont téléchargé l’application, prouvant au passage l’engouement pour cette nouveauté. Toutefois, Philippe Jeanmonnot, président de l’association Commerce Pontarlier Centre, émet quelques réserves : « Teekers peut être un outil formidable, mais il ne faut pas oublier que sans l’implication des adhérents, il ne peut évoluer correctement. Autrement dit, il y a des commerçants qui en ont bien saisi les tenants et aboutissants et enrichissent régulièrement leur base de données. Pour eux, l’application est un véritable succès ! Mais cela demande du temps, de l’investissement et tous n’ont pas forcément saisi ça au moment de leur adhésion. Il faut bien comprendre que l’on ne vend pas du rêve, que ce n’est pas une baguette magique, mais juste un support formidable pour quiconque l’alimente régulièrement. »
Le contrat liant Teekers à la commune a été signé pour trois ans. Reste encore une année d’utilisation avant de dresser un premier bilan concret.