Haut-Doubs. Pontarlier. Un génie s’est éteint, le CRIC lui rend hommage

177

Tout le monde a au moins entendu une fois l’une de ses musiques mythiques, véritables signatures auditives des films pour lesquels elles ont été créées.

Un air d’harmonica résonne et nous voilà instantanément plongés dans l’un des westerns-spaghettis les plus connus “Il était une fois dans l’Ouest”. Telle une longue plainte, la litanie musicale de l’homme à l’harmonica s’élève dans les airs avant d’être accompagnée de guitare puis de cordes et de chœurs. On la connaît tous cette musique déchirante, qui fait partie de la large palette de compositions menées et orchestrées par ce génie du genre.
Ce sont notamment ses nombreuses collaborations avec son ami et ancien camarade de classe Sergio Leone qui le feront connaître : Le Bon, la Brute et le Truand, Pour une poignée de dollars … Des succès cinématographiques sans précédent qui propulsent Ennio Morricone sur le devant de la scène. Il a collaboré également avec d’autres grands noms, tels que Bernardo Bertolucci, Pier Paolo Pasolini, Dario Argento ou Marco Bellocchio. “Au cours des années 60, 70 et 80, son style fait de nervosité et de lyrisme est maintes fois imité tout en inspirant également l’univers des variétés. Le succès discographique accompagne par ailleurs souvent ses œuvres, comme la chanson Here’s to you que chante Joan Baez pour Sacco et Vanzetti ou le fameux Chi Mai qui rythme Le Professionnel avec Jean-Paul Belmondo.”, explique Claude Bertin-Denis, président du CRIC (Centre de Ressources Iconographiques pour le Cinéma).
Ennio Morricone a travaillé toute sa vie au service du cinéma, soit plus d’un demi-siècle de collaboration. Il a été de nombreuses fois nominés aux Oscars, aux Grammy Awards, aux Golden Globes ainsi qu’aux Lions d’Or. Il remportera enfin un Oscar d’honneur pour l’ensemble de sa carrière en 2007. C’est sa collaboration avec Quentin Tarantino, l’un de ses plus fervents admirateurs, sur le film “Les Huit Salopards” qui lui permettra de décrocher l’Oscar de la meilleure musique de film en 2016, pour la première fois de sa carrière. Il avait 87 ans.
Il s’est éteint le 6 juillet dernier, à l’âge de 91 ans.
L’exposition d’affiches de films qui lui est consacrée sera visible jusqu’au 30 septembre prochain, dans le hall de l’Hôtel de Ville de Pontarlier.