Haut-Doubs. Pontarlier. Vaccinations : on fait le point !

193

Lors d’une conférence de presse exceptionnelle tenue ce lundi 22 février, Patrick Genre a tenu à faire le point sur la situation vaccinale dans le secteur du Haut-Doubs.

Durant le mois de janvier, 1200 personnes dites prioritaires ont pu être vaccinées contre la Covid19. En février, il n’était pas possible pour le centre de vaccinations de prendre de nouveaux rendez-vous, puisque ce mois fut entièrement consacré aux deuxièmes injections nécessaires à l’efficacité du vaccin présent sur notre territoire, le Pfizer. Le mois de mars devait donc signer le redémarrage de la campagne vaccinale. Un espoir vite balayé par des faits contredisant les annonces gouvernementales : « En janvier, nous avons pu vacciner 500 personnes par semaine, souligne Patrick Genre. Nous nous attendions pour cette reprise et selon les dires de notre gouvernement, à une dotation encore plus importante sur le mois de Mars. Mais dans les faits, nous sommes à l’opposé de ce qui nous avait été avancé ! Il y a un réel gouffre entre les annonces et la réalité ! Pour ce mois de Mars, nous ne recevrons que … 612 doses ! Cela signifie que nous ne pourrons pas prendre de nouveaux rendez-vous la première semaine de mars. Nous honorerons ceux déjà programmés. Durant la semaine du 8 au 13 mars, nous pourrons injecter 180 doses, puis, la semaine suivante, ce seront 144 doses et enfin, dernière semaine de mars, nous pourrons vacciner 150 personnes. Ces chiffres concernent l’ensemble du Haut-Doubs forestier. Nous assistons donc à une forte décélération de la vaccination. A ce rythme-là, elle se terminera, pour la population prioritaire, fin juin, voire fin juillet, déplore l’édile.
Patrick Genre ne cache pas sa profonde incompréhension, ni sa frustration : « Nous avons la capacité logistique de procéder à 1000 vaccins par semaine et, en raison des faibles dotations annoncées, nous n’en ferons en moyenne que 150. La situation est vraiment préoccupante ! Et c’est d’autant plus frustrant que les équipes médicales à pied d’œuvre sont exceptionnelles et sont ultra opérationnelles. Il ne manque qu’une dotation de vaccins adéquate aux besoins de notre secteur ! On ne s’explique pas cette baisse. Probablement un problème d’approvisionnement, mais cela n’engage que mon ressenti, avance doucement le maire de Pontarlier. Mais je n’incrimine personne localement, cela se passe au niveau national ! »
Appelant à la plus grande compréhension de la part de la population, Patrick Genre rappelle les numéros à composer pour les quelques places disponibles sur Mars : 03 81 38 81 00 ou 07 88 16 97 30. De plus, le site Doctolib permettra bientôt à nouveau de prendre rendez-vous, en cherchant « centre de vaccination Covid19 Pontarlier. »
« Nous ferons ce que nous pourrons avec ce que nous aurons », conclut le maire.