haut-Doubs. PopOppidum se prépare

56
Jule viendra sur la scène de PopOppidum. Crédit photo : Laurent Lépeule.

Le festival de musique qui se déroule à Champagnole se prépare, en dépit de l’avenir incertain laissé aux manifestations culturelles cette année.

« On a envie d’y croire ! » s’exclame Aurélien Bouveret, programmateur du festival, au nom de toute l’équipe. Cette année, les concerts se dérouleront devant l’Oppidum, salle de spectacles bien connue des jurassiens, mais également des doubistes qui se déplacent en masse chaque année pour ne pas manquer l’événement. « Le festival aura lieu le 17 juillet prochain, précise Aurélien. Quatre concerts en tout sont programmés sur une scène placée en plein air. »
Depuis sa création en 2010, PopOppidum Festival a su ravir le cœur des amateurs de bon son qui n’hésitent pas à faire des kilomètres afin de venir à la rencontre de groupes à la renommée nationale voire internationale, ainsi que des valeurs montantes de la scène française. De grands noms se sont déjà produits sur la scène du PopOppidum : Kyo, Trois Cafés Gourmands, Gauvain Sers, Claudio Capéo … Autant d’artistes bien connus qui ont fait de ces éditions des cartons pleins !

Cette année encore, si tout va bien, nous aurons la chance de venir applaudir quatre artistes au profil bien différent mais au talent évident.

A commencer par la douce Jule, qui nous vient tout droit de Métabief. « Elle écrit sur la vie. Des textes profonds, chiadés, sincères posés sur des mélodies enjouées, vivantes, vibrantes, arrangées par des musiciens qui mettent en valeur son timbre de voix proche de Véronique Sanson, explique le programmateur. Jule positive même quand elle évoque le cancer et les difficultés de la vie, elle conserve son sourire contagieux. Et ça s’entend ! » Rock, romantique, jazzy, groovy …la jeune femme nous embarque dans son univers musical et coloré que l’on savoure à chaque note.
Et puis, il y aura Hoshi aussi ! Avec sa voix reconnaissable entre mille, son look oscillant entre Japon et street wear, Hoshi nous emmène dans son univers bien à elle sur des rythmes urbains, modernes, électro et surtout pop-rock. On aime son dynamisme, on adore ses textes, on se laisse transporter par ses mélodies entraînantes et pêchues. Bref, Hoshi, c’est l’étoile montante de la chanson française (en référence à son nom de scène, qui signifie « étoile » en japonais).
Les deux prochains noms devraient bientôt arriver …on reste sur le qui-vive !