Haut-Doubs. Pour la rentrée, la MJC des Capucins propose un programme de 35 activités

417
Toute l'équipe est prête à accueillir les adhérents pour cette rentrée 2021

Après son accueil de loisirs durant les deux mois de vacances scolaires, la MJC des Capucins veut reprendre une saison la plus « normale » possible. Si le secteur social n’est pour le moment pas concerné par le pass sanitaire, les activités qui font appels à des partenaires privés, elles, le sont.  » Il va falloir jongler avec ce contrôle, mais nous sommes contents de pouvoir redémarrer après deux années de Covid compliquées », explique Sandra Tivan, chargée de la communication à la MJC.

Mise en avant des adolescents avec Planet’Ado

Lancé en 2020, Planet’Ado est prévu pour les jeunes à partir du collège, afin d’organiser des activités plus en lien avec leurs envies. Chaque mercredi et pendant les vacances, des projets, soirées à thèmes, sont organisées par la MJC. Si les animateurs dirigent, toute idée est bonne à prendre et une fois validée, la maison des jeunes et de la culture met à disposition son matériel pour réaliser chaque projet. Le collectif parlons’CAP, en lien avec toutes les MJC de Pontarlier, peut se joindre à l’une des actions pour fédérer plusieurs jeunes sur un projet commun.

Des activités ludiques et nécessaires

Sur une année, la MJC des Capucins compte entre 1200 et 1500 adhérents. Preuve de la nécessité du bon fonctionnement de l’organisme qui proposent des loisirs pour tous dès 4 ans. Près d’une quarantaine d’activités sont au programme de cette année 2021-2022. Danse, travaux manuels, arts plastiques, poterie… nombreuses séances ludiques sont à disposition. Mais c’est aussi un centre linguistique, dont Sandra Tivan gère le français et l’italien.  » Nous avons des étrangers qui veulent apprendre à parler, des personnes qui ne savent pas vraiment lire et écrire mais aussi des adultes et jeunes qui veulent apprendre une langue étrangère pour leur culture personnelle. C’est un mélange riche et pour tous. » Côté spectacles, aucune représentation n’est pour l’instant programmée, la faute à une crise sanitaire trop instable. Mais Sandrine Tivan l’assure, si la situation le permet, des événements devraient être rapidement programmés.

Martin SAUSSARD