Haut-Doubs. Pour sa rentrée, le CAP Basket organise un tournoi Franco-Suisse

341

Le CAP Basket veut marquer les esprits, en organisant un tournoi de basket, le 4 et 5 septembre 2021. Au programme, 3 autres équipes joueront face aux Pontissaliens et tout un tas d’animations est prévu pour faire vibrer le public.

Si le CAP Basket a retrouvé le gymnase Charles de Gaulle depuis quelques semaines, l’équipe de bénévoles planche sur son grand événement de rentrée depuis des mois. Au programme du  » Cross the Border « , un premier week-end de septembre 100% basket-ball, avec un tournoi franco-suisse de quatre équipes. Et pas n’importe lesquelles : l’équipe phare de la région, le BesAC actuellement en National 1, Aix Maurienne Savoie Basket qui évolue en ProB, la deuxième division française, Union Neuchâtel Basketball solide équipe du championnat Suisse, tout comme le Fribourg Olympic Basket.

Niveau relevé, spectacle garanti

 » Fribourg, c’est la référence basket de nos voisins Helvètes. 19 titres de champions national, qualifié pour la ligue des champions, c’est une grosse équipe. Aix de son côté a récupéré plusieurs joueurs Portoricains, Besançon termine sa préparation et Neuchatel a fini 4e du championnat l’an dernier. Le niveau va être très relevé et le spectacle garanti ! « , se réjouit Pierre Melicine, manager du CAP Basket. Et pour cause, la taille moyenne de l’effectif de Fribourg est de… 2,06 mètres !

Revenu en 2020 au club Pontissalien, Pierre Melicine, accompagné du président Maxime Tellier, espèrent mettre un gros coup de projecteur sur le club, et montrer à leurs voisins toute l’ambition du CAP dans les années à venir.  » A l’origine nous cherchions à organiser un match contre le BesAC chez nous, puis le projet s’est dirigé vers un tournoi avec de très belles équipes, qui ont tout de suite adhéré. Le Covid nous a beaucoup fait de mal, nous sommes passés de 200 à 140 licenciés, notre fonctionnement repose quasiment uniquement sur des bénévoles y compris chez les joueurs. C’est toujours compliqué de reprendre avec ce genre d’événement, qui est le premier, car on a une partie d’inconnu. On espère qu’il y aura au moins 200 personnes chaque jour « , ajoute le président du club, Maxime Tellier.

Devenir un club solide de N3, puis de N2

 » On va essayer de mettre une ambiance NBA », rigole Pierre Mélicine. Car pendant les matchs, chaque pause aura le droit à son lot d’animations, comme des concours de shoot à 3 points ou des jeux pour gagner des lots. Si le CAP apparaît comme le petit Poucet de la compétition, le club a pour ambition de gravir pas à pas les étapes, et d’espérer, un jour, se retrouver en N2 voire plus haut, selon Pierre.  » Nous avons encore besoin de 3 joueurs au poste 4 et 5 pour avoir une équipe compétitive et jouer pleinement la montée en National 3. Nous essayons d’attirer des gros joueurs en fin de carrière, en leur proposant une reconversion professionnel. Mais bien souvent, ceux qui découvrent le monde du travail, sont surpris et arrêtent. C’est arrivé cette année, deux joueurs nous ont fait faux-bond. Nous essayons de les faire signer et de leur trouver un travail en Suisse. Mais avec 50h par semaine et les entraînements, c’est compliqué. Si l’on peut jouer la montée en N3 dès cette année, nous le ferons, pour s’y installer durablement avant de plancher sur la N2. Dans le basket, on peut monter très vite. »

Martin SAUSSARD