Haut-Doubs. Qu’est-ce-que la chasse d’été ?

256
La chasse d'été existe depuis près de 30 ans.

La pratique très encadrée n’est pas nouvelle et permet de répondre à diverses situations dont l’intrusion de plus en plus fréquente de gibier dans les zones urbaines.

L’ouverture générale de la saison de chasse débute généralement en septembre pour prendre fin en janvier voire février en cas de prolongation préfectorale. Mais le représentant de l’Etat peut aussi anticiper la possibilité de chasser des espèces particulières à partir du 1er juin, une disposition qui existe depuis 1993 et se trouve inscrite dans le Code de l’environnement modifié.

« C’est ce qu’on appelle le tir d’été. La chasse doit alors être pratiquée à l’approche ou à l’affût, c’est une technique de chasse individuelle qui permet de répondre à des problèmes de développement localisé du grand gibier et de réaliser du tir sélectif » explique Pierre Feuvrier, directeur de la Fédération de chasse du Doubs. ». Environ 10% des chasseurs du Doubs ont suivi la formation indispensable qui les autorise à effectuer ces prélèvements suite aux demandes des ACCA (associations communales de chasse agréés) ». A noter que seuls les chevreuils, sangliers et renards sont concernés pour cette période précédant l’ouverture générale.

Lors de la saison 2019-2020 dans le département, 6500 chevreuils et 5000 sangliers ont été prélevés. Des chiffres appelés à évoluer au fil des années. « On est face aujourd’hui à une problématique sur tout le territoire. D’un côté du gibier qui cause de gros dégâts aux cultures agricoles et de l’autre une présence accrue en périphérie voire même en ville » souligne le responsable. « Une urbanisation qui s’accélère et peu de chasse dans ces zones expliquent cela…il faut donc s’adapter et justement le tir d’été, sélectif et de façon individuelle est l’une des réponses ».