Haut-Doubs. Report du recensement annuel

109
Le recensement de la population mené annuellement par l'INSEE est reporté. Photo d'illustration

Comme chaque début d’année, l’INSEE s’apprêtait, en janvier 2021, à lancer sa grande campagne de recensement de la population.

Mais cette année n’étant décidément pas tout à fait comme les autres, le grand organisme bien connu qu’est l’INSEE se voit obligé de reporter sa campagne annuelle de recensement de la population en raison de la crise sanitaire. « En effet, la collecte sur le terrain qui aurait dû débuter le 21 janvier 2021, entraîne de nombreux déplacements et contacts avec les habitants, difficilement compatibles avec le contexte sanitaire. », explique l’INSEE dans un communiqué. « L’Association des maires de France (AMF) et les représentants des communes au sein de la Commission nationale d’évaluation du recensement de la population (Cnerp) ont soutenu ce report », ajoute-t-il.
Chaque année, le recensement de la population mobilise 24 000 agents recenseurs dans 8 000 communes concernées. Cela représente en moyenne 5 millions de logements pour 9 millions d’habitants. Un travail titanesque qui expose autant les agents que les habitants, d’où la volonté de faire autrement en 2021. Les solutions de comptage numérique ou par téléphone ont été évoquées mais elles ne permettent pas de garantir une exhaustivité de l’enquête ni une garantie de résultats. Toutefois, l’INSEE procèdera à l’actualisation des populations légales fin 2021. « Chaque année, ces actualisations sont déjà calculées à partir d’une combinaison de plusieurs sources, dont des sources administratives dans les communes de moins de 10 000 habitants ou le répertoire d’immeubles localisés (RIL) dans les communes de plus de 10 000 habitants », précise l’organisme.
Au final, il y aura un décalage d’une année dans le calendrier des recensements : les communes devant le faire en 2021 le feront en 2022, celles de 2022 le feront en 2023, etc …