Haut-Doubs. Saint Point Lac. Patiner sur les lacs gelés : soyez vigilants !

184
Même nos amis les bêtes savourent les joies de la glisse en pleine nature

Nous venons d’entrer dans la période la plus froide de l’année, dixit Météo France. Avec quelques inconvénients, certes, mais aussi des avantages.

Avec des températures généralement considérées comme étant « en dessous des normales de saison », nous connaissons des journées bien frisquettes qui font claquer des dents. Grosses doudounes, écharpes, bonnets et moufles sont de sortie…tout comme les patins à glace. Les températures négatives jour et nuit ont permis de geler nos étendues d’eau, comme le lac de Saint Point et le lac de Remoray. Sur ce dernier notamment, de nombreux badauds n’hésitent pas à s’aventurer, au risque parfois de réaliser des cascades plus ou moins maîtrisées. En patins, à pieds et même en poussette pour les plus jeunes, tous apprécient l’immensité des espaces et la beauté des paysages scintillant sous la glace. Il est à noter que cette pratique ne peut se faire que si l’épaisseur de glace atteint 10 cm et qu’elle n’est pas encadrée. Vous vous élancez donc sur le lac gelé à vos risques et périls. N’oubliez pas qu’une vaste étendue d’eau sera plus longue à prendre qu’une petite. Privilégiez donc les petits lacs, comme celui de Remoray.
La tradition de glisser sur un lac gelé dans le massif du Jura ne date pas d’hier. C’est même une activité quasiment ancestrale puisqu’elle se pratique depuis plus de cent ans. Les habitants du lac de Saint Point se souviennent notamment du curé de la paroisse, le père Dornier qui, dans les années 80, n’hésitait pas à entasser les enfants du catéchisme dans sa deux-chevaux pour leur faire traverser le lac gelé. Une image détonante à tout point de vue et qui rappelle bien que c’était une toute autre époque. Une époque révolue où l’ultra sécurité a remplacé ces idées un peu farfelues aux accents de nostalgie. D’autant qu’aucun accident n’avait été à déplorer.
Laissez bien votre deux-chevaux sur le parking, ne prenez pas les mêmes risques que ce bon père Dornier et profitez de ces moments de glisse aussi magiques qu’éphémères.