Haut-Doubs. Sortez les gaules !

240
La pêche à la truite bientôt autorisée !

Les rives du Doubs et de la Loue seront prochainement prises d’assaut par les pêcheurs avertis qui ont déjà préparé leur matériel en vue de l’ouverture prochaine de la pêche.

Les dates sont les mêmes chaque année : l’ouverture de la pêche est attendue pour ce 14 mars. Vous pourrez alors tenter d’attraper des truites fario, des saumons de fontaine, des ombles chevaliers, des cristivomers, mais également des corégones, des brochets, des perches, des black-bass ou encore des sandres. Des délices pour les amateurs de ces poissons à la chair fine et savoureuse pour peu que le fruit de leur pêche soit destiné à leur consommation. Car dans le Doubs comme ailleurs, les zones de No Kill se multiplient. A ces endroits précis, les pêcheurs relâchent leurs prises. Seul prime le plaisir de sentir remuer la ligne et de ramener le poisson sur la berge. Une fois admiré, et même photographié, l’animal rejoint son milieu aquatique, s’en tirant ainsi avec seulement une belle frousse.
Quelques précisions et modifications sont apportées concernant les eaux non classées en première catégorie. ” La pêche des brochets et perches est autorisée du 1er janvier au dernier dimanche de janvier et du ler samedi de juin au 31 décembre dans tous les secteurs non classés en première catégorie, situés sur le Doubs, ses affluents et sous-affluents, en amont du Lac de Chaillexon, soit : le Doubs, du pont de Labergement-SainteMarie au barrage d’Oye-et-Pallet (Lac Saint-Point compris), et du pont de la Roche au Lac de Chaillexon en amont du tronçon franco-suisse, le Lac de Remoray et son émissaire la Taveme, la Raie du Lotaud (Étangs de Frasne : “Étang Lucien, Étang du Moulin” compris), l’étang du pont rouge.” (recueil 25-2020-001).

Restrictions et interdictions
L’envie est peut-être grande pour les amateurs de grenouilles d’en saisir quelques-unes au passage. Il faudra attendre le 9 mai pour ce faire ! Et pas n’importe lesquelles : seules sont autorisées les vertes et les rousses.
Même chose pour les pêcheurs d’ombres communs qui eux, ne pourront venir les taquiner qu’à partir du 16 mai.
Il sera interdit de pêcher les anguilles argentées (ou d’Avalaison), au même titre que les écrevisses (à pattes rouges, des torrents, à pattes blanches et à pattes grêles).

Quelles sont les conditions pour s’adonner à ce loisir ?
Tout le monde peut découvrir ce loisir à condition d’avoir en sa possession une carte de pêche : annuelle, hebdomadaire ou journalière, elle est obligatoire pour toute pratique de la pêche. Ne pas la posséder vous fait encourir une amende pouvant aller jusqu’à 450€. Le prix d’une carte annuelle varie de 6€ pour les -12 ans à 94€ pour les personnes majeures.