Haut-Doubs. Un démarchage téléphonique plus respectueux ?

98
Notre téléphone sera-t-il moins sollicité ?

C’est en ce sens qu’un nouveau texte de loi a été voté au Sénat le 8 juillet dernier, après avoir été déposé par l’Assemblée Nationale le 3 octobre 2018.

Il aura donc fallu presque deux ans pour que le texte final de la loi concernant le démarchage téléphonique, et notamment ses abus, soit adopté par le Sénat.
Au début, il y avait le Bloctel. Ce système permettait aux usagers d’y inscrire leur numéro de téléphone afin de ne plus être sollicités par les entreprises. “C’est comme si je n’avais rien fait, soupire Romain, de Mouthe. Mon téléphone sonne jusqu’à vingt fois par jour, pour me vendre tout et n’importe quoi. J’en suis venu à débrancher mon téléphone de façon définitive.” Même son de cloche pour Stéphanie, de Pontarlier : “Si j’avais dû céder à toutes leurs sollicitations, j’aurais fait refaire l’isolation de ma maison une bonne centaine de fois, j’aurais fait le tour du monde quinze fois en rappelant un numéro commençant par 08, je ne payerais plus d’électricité, j’aurais eu des voyances gratuites et en prime, j’aurais pu remporter des centaines de paires de chaussettes !, s’amuse la jeune femme en grinçant des dents. Je travaille à domicile, j’ai dû débrancher mon téléphone, ça me rendait folle !” Quant à Marie, lasse de ces sollicitations, elle a choisi de prendre le contre-pied en tendant le téléphone à son plus jeune enfant, plutôt bavard, qui devait alors donner sa liste au Père Noël !
Des solutions radicales qui empêchent alors de profiter des services que procure un téléphone, surtout fixe. C’est pourquoi ce texte de loi a été posé afin de protéger les consommateurs des appels excessifs ou frauduleux, tout en préservant l’activité des professionnels. Lors d’une campagne de démarchage téléphonique, la proposition de loi prévoit que l’appelant doit se présenter de façon claire et précise au téléphone et doit également rappeler au consommateur son droit à s’inscrire sur la liste d’opposition au démarchage téléphonique, Bloctel. Les entreprises doivent se rapprocher de l’organisme et en respecter la charte d’application sous peine de sanctions. De plus, il sera désormais interdit de proposer des services d’isolation du logement en vue de réduire sa consommation d’énergie ou de produire ses propres énergies renouvelables. Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, se réjouit d’une telle avancée qui permettrait “d’offrir à nos concitoyens un peu de tranquillité.” Tout le monde demande à voir …