Haut-Doubs. Un premier urban-cross au cœur de Valdahon

56
L'urban-cross donne lieu à des belles passes d'armes.

Le vélo-club de Valdahon a organisé dimanche 5 septembre une première édition d’Urban-Cross, une discipline mêlant vélo et obstacle de rue. Un nouveau moyen d’intéresser le public au vélo et de faire une transition vers la saison de cyclo-cross.

Qui n’a pas un jour dans son village sauté un trottoir à vélo ou tenté une descente de quelques marches… Aujourd’hui, ces petits défis font partie d’une nouvelle discipline cycliste qu’on pu découvrir les valdahonnais.

Le mobilier urbain comme obstacle

« C’est une nouvelle discipline proche du cyclo-cross mais pratiquée en ville plutôt qu’en pleine nature » explique Jérôme Mourey, président du vélo-club de Valdahon qui a récemment organisé la première édition d’Urban Cross. « On a utilisé les obstacles existants et le mobilier urbain comme les marches de la mairie, les trottoirs, les bancs publics, le kiosque…et on en a ajouté d’autres artificiels pour pimenter le parcours », précise-t-il. Concrètement, sur un circuit de deux minutes environ, trois ou quatre coureurs effectuent deux à trois tours le plus vite possible de façon à se qualifier pour la suite « un peu sur le principe du ski-cross avec un effort intense sur une courte durée ». Cette pratique déjà bien connue en Suisse est finalement assez proche du BMX ou encore du VTT-XCE donc plus « fun » que la course en ligne ou le cyclo-cross.

« Ça peut en effet être un moyen d’intéresser un nouveau public à notre sport. C’est surtout pour nous cette année un bon moyen d’assurer la transition entre la saison sur route et celle du cyclo-cross qui va débuter » poursuit Jérôme Mourey qui pour l’organisation a pu compter sur les conseils précieux de son frère Francis, neuf fois champion de France. « L’urban-cross permet de rester sur le bitume mais déjà d’aborder des obstacles donc de se remettre en jambe et de travailler techniquement les relances et les descentes de vélo ».