Haut-Doubs. Pays de Maîche. Une déchèterie mobile pour aider les habitants les plus éloignés

112
Pour venir à la déchèterie de Maîche, certains habitants devaient effectuer un trajet d'une demi-heure.

Pas facile pour une intercommunalité aussi étendue que celle du Pays de Maîche de garantir à tous les habitants un égal accès aux services de la collectivité. Alors parfois, comme ce sera bientôt le cas avec la déchèterie mobile, c’est le service public qui se déplacera dans les villages.

Compétence intercommunale depuis 2002, la collecte des ordures ménagères s’effectue sur le territoire des 43 communes de la Communauté de Communes du Pays de Maîche (CCPM)  en porte à porte. Tout comme pour l’enlèvement des emballages recyclables. Il n’en est pas de même pour de nombreux déchets comme les métaux, les incinérables ou encore les déchets verts… « Pour tout cela, nous avons une déchèterie située à Maîche », explique Régis Ligier, vice-président en charge de ce dossier à la CCPM. Un équipement indispensable, proche et donc facilement accessible pour les habitants du Plateau, mais beaucoup moins pour certains secteurs comme ceux autour de Saint-Hippolyte et de la vallée du Dessoubre.

Jusqu’à 30 mn de trajet

Le territoire de la CCPM a en effet grandi au fil des années et certains habitants se trouvent jusqu’à une demi-heure du bourg-centre et donc de la déchèterie. La signature d’une convention de prestation de services entre la communauté de communes et Pays de Montbéliard Agglomération a permis pendant un certain temps aux habitants concernés d’aller aux déchèteries de Montbéliard, Seloncourt, Voujeaucourt, Vieux-Charmont, Colombier-Fontaine et Pont-de-Roide-Vermondans, ce qui impliquait là aussi des déplacements importants.

« Tous les contribuables paient pour cela »

« Une seule structure pour un si vaste territoire pose donc clairement problème et cet accès inéquitable à ce service public est d’autant plus injuste que tous les contribuables paient pour cela », poursuit l’élu. Sans même parler du bilan carbone induit par de tels déplacements pourtant sensés être des gestes écologiques.

Une fois par mois sur chaque secteur

Une enquête a donc été menée afin de savoir qui venait effectivement sur site à Maîche et, sans surprise, les habitants les plus éloignés ne font pas le déplacement. Il convenait donc pour la collectivité de trouver une solution. Construire un deuxième équipement du même type n’aurait que partiellement résolu le problème en ne couvrant pas tous les secteurs isolés. Les coûts de fonctionnement auraient par ailleurs été importants.

« Pour couvrir à la fois la partie la plus éloignée du plateau de Maîche, le secteur de Saint-Hippolyte et les communes sur ses hauteurs, la vallée du Doubs en direction de la Suisse et la vallée du Dessoubre, nous avons retenu l’idée de créer une déchèterie mobile, c’est-à-dire un camion qui se déplacera avec deux bennes compartimentées ».

Ainsi, à partir de 2022, chaque vendredi, la déchèterie mobile ira dans l’un des quatre secteurs concernés soit une présence une fois par mois. Il reste à définir les emplacements d’installation de la structure provisoire dans les villages afin de faciliter les manœuvres et les passages des habitants.

Infos pratiques

La déchèterie mobile sera équipée d’un camion benne avec une remorque pour prendre en charge petits et gros électroménagers, cartons, bois, objets incinérables, mobilier, ferraille, déchets verts, ainsi que tout ce qui est recyclable et qui sera récupéré dans un autre camion pour être ensuite remis en état par la recyclerie Re-Bon.

Quatre secteurs ont été définis afin que la structure mobile s’installe une fois par mois sur chacun d’eux : Cour-Saint-Maurice, Battenans-Varin, Vaucluse, Vauclusotte ; Saint-Hippolyte, Terres-de-Chaux, Valoreille, Bief, Liebvillers, Montécheroux, Dampjoux, Chamesol ; Vaufrey, Soulce-Cernay, Glère, Montancy-Bremoncourt, Montjoie-le-Château ; Les Plains-Et-Grands-Essarts, Indevillers, Burnevillers, Courtefontaine, Fessevillers, Goumois.

Ce service sera exclusivement réservé aux particuliers qui comme sur le site de Maîche devront présenter leur carte d’accès à la déchèterie. Pour rappel, ces petits apports sont décomptés sur le forfait “accès au service” sur la facture de redevance qui comprend 9 passages par an.