Haut-Doubs. Une mini-ferme à la maison !

419
Les animaux dociles, ici un lapin, un cochon d’inde et un coq gaulois, apportent des effets bénéfiques dans la relation à l’homme, dans le but d’apporter un mieux-être et un amusement.

Située à 10 min de Pontarlier et de Frasne, une mini-ferme familiale ne cesse de s’agrandir et d’apporter du bien-être, grâce au jardin prolifique de leur fils, aux cueillettes de la maman, et aux bienfaits des animaux.

Un mode de vie écoresponsable, du fait-maison à gogo, du consommer local et de saison qui séduit de plus en plus ! Rencontre avec cette famille qui se récrée et s’éclate depuis le premier confinement ! Bienvenue chez Happy Culture Comtoise !
Lapins, chèvres, poules, cailles, chat, poissons, cochons d’inde : toute la petite troupe œuvre chaque jour pour sensibiliser au respect de la nature, de façon ludique et instructive ! Un des projets de la famille serait de trouver une ferme qui leur permettrait de développer cette activité, ainsi qu’un gîte ou une salle de réception, mais ne trouvant pas cette perle rare, elle transforme petit à petit sa maison pour devenir le plus autonome possible.
« Notre vie a changé depuis l’année dernière. Le bienfait des animaux, de la reconnexion avec la nature, qui nous nourrit aussi, puisque nous concoctons par exemple du sirop de sureau, de lilas, faisons nos tisanes avec des feuilles de plantain, de la lavande, des hydrolats avec des gratte-culs, est tellement épanouissant que nous souhaitons partager cette hygiène de vie saine et bonne pour la santé… », explique Manu, le papa qui vient de créer son entreprise agricole Happy Culture Comtoise ! « Nous avons commencé par proposer des ateliers récréatifs par petits groupes de 6 enfants pendant les vacances de février qui ont été complets en 2 jours ! », constate le créateur de cette ferme pédagogique, pour faire vivre au quotidien la passion qui le fait vibrer et qui l’a aidé à retrouver sa santé ! « Je m’épanouis chaque jour à transmettre à travers ma passion des sensations et du bien-être en développant les capacités sensorielles de nos visiteurs ! », confie-t-il. Il ajoute : « nous partageons un moment de convivialité autour d’un goûter préparé maison, par mon épouse Magalie, avec les œufs de nos poules ! Tout cela n’aura pas été possible sans l’impulsion de notre fils aîné qui aura 15 ans cette année, qui fait de son chemin de vie le maraîchage et l’auto-suffisance pour une santé naturelle ! ».
Le comble est qu’en 2019, Manu subit un burn-out professionnel. Et depuis le coronavirus, sa société de location de matériel événementiel et de réception est à l’arrêt forcé, au gré des annonces gouvernementales. C’est justement l’adoption de ces petits animaux qui l’a aidé à s’en sortir et à retrouver le goût de vivre. « Je n’ai jamais été aussi heureux », constate le gérant. La médiation animale est donc naturellement au programme d’Happy Culture Comtoise, qui veut transmettre son bien-être à travers des programmes santé naturo, des ateliers et la commercialisation de ses produits (œufs, tisanes, hydrolats, condiments aromatisés, sirops, gelées). Tout est sur la page de Cordon Rose passe au vert, le blog familial, ainsi que sur le site www.happy-culture-comtoise.over-blog.com