Haut-Doubs. Une offre de soins étendue dans le Haut-Doubs forestier

85
L'offre de soins s'organise dans le Haut-Doubs Forestier

Voilà une initiative qui devrait soulager bon nombre d’habitants du Haut-Doubs forestier : l’offre de soins s’étend enfin pour faciliter son accès à tous.

L’idée d’organiser un regroupement de professionnels de santé est né en juin 2019, dans le cadre des mesures de l’engagement national “Ma santé 2022”. “C’est le recensement de leurs besoins et de ceux des patients qui a posé les fondements d’un projet de santé finement adapté aux attentes du terrain”, explique l’Agence Régionale de la Santé. Et les besoins sont nombreux dans notre région qui souffre d’un manque de médecins généralistes. C’est pourquoi le 2 octobre dernier a été constituée une nouvelle CPTS : Communauté Professionnelle Territoriale de Santé. Elle regroupe plus d’une centaine de praticiens, dont 43 médecins généralistes, 75 infirmiers libéraux, une quinzaine de pharmaciens, des kinésithérapeutes … La mission d’une CPTS est multiple. Elle vise l’accès aux soins par une optimisation du système de garde, un accès à un médecin traitant et aux spécialistes, ainsi qu’une prise en charge de la détresse sociale. De plus, elle assure la coordination et le renforcement du système ville-hôpital-secteur social, notamment en cas de parcours complexes, ainsi que les formations pluri-professionnelles, la mutualisation des compétences et le déploiement dans la plate-forme numérique Eticss. Enfin, la CPTS agit sur le secteur de la prévention en organisant des journées d’action multi-sites à l’échelle du territoire (tabac, cancer du sein …), en développant la prévention auprès des établissements scolaires et des structures médico-sociales.
Les idées ne manquent pas et la jeune structure en a déjà en faveur des hôpitaux de Pontarlier, Mouthe, Métabief, Frasne, Nozeroy et Goux-les-Usiers. En tout, 90 communes sont concernées par cette CPTS, ce qui correspond à plus de 54 000 habitants.
« Quelque part, on vous donne la main », souligne Pierre Pribile, directeur de l’ARS Bourgogne Franche-Comté. « Je sens un état d’esprit de service rendu à la population. C’est vraiment remarquable ». Cette CPTS du Haut-Doubs forestier est la première à être signée dans le département et est la deuxième de la région.