Haut-Doubs. Une Parade de la Haute Foire qui doit cartonner comme O-Doo Day

89
Denis Gérôme espère que la réussite d'O-Do Day entrainera celle de la Parade de la Haute Foire

Alors que la Fédération Commerce et Artisanat du Grand Pontarlier distribue les derniers chèques cadeaux de son opération O-Doo Day, Denis Gérôme, le président, s’est réjouit de voir que la Parade de la Haute Foire était bien accueillie par les commerçants du bassin Pontissalien.

90 commerces ouverts du jeudi au dimanche

 » Nous avons créé cet événement pour rebooster l’économie locale, et les commerçants l’ont bien compris. Ils seront près de 90 à ouvrir du 9 au 12 septembre. D’autres voulaient également profiter de la Parade de la Haute Foire dans sa totalité, mais le principal frein reste le manque de personnel. Beaucoup auront leur portes ouvertes du jeudi 9 au samedi 11 septembre « , explique Denis Gérôme.

Chaque commerce reste libre de créer des animations spéciales pour montrer le dynamisme de son entreprise.  » Par exemple la boutique C @ Vivre, installée à Houtaud, va proposer un barbecue le midi, pour attirer des clients, et faire vivre la boutique. C’est ce genre d’initiative qui donne une belle image de nos commerçants, il faut l’entretenir. », poursuit le président de la Fédération Commerce et Artisanat du Grand Pontarlier.

O-Doo Day : 40 000 € de chèques cadeaux en une seule journée 

Denis Gérôme compte bien voir s’écouler les chèques cadeaux distribués au mois d’août, dans le cadre de son opération O-Doo Day. Et pour cause, lors de la première journée, 40 000 € de chèques avaient été vendus sur le site de la Fédération. Une réussite qui devrait se matérialiser dans les boutiques, cette semaine. Pour autant, si réussite il y a, Denis Gérôme reste clair :  » C’est une opération exceptionnelle dans un contexte de sortie de crise sanitaire où il fallait faire vivre tous les commerçants déçus de l’annulation de la Haute Foire. Finalement la Parade donne la possibilité à tous d’organiser des portes ouvertes, mais elle ne devrait pas être rééditée ».

Martin SAUSSARD