Haut-Doubs. Valdahon. Le tchoukball prépare la reprise

73
Un grand plan de communication sera lancé dès la rentrée pour recruter.

Joueurs, dirigeants et responsables fédéraux ont des fourmis dans les jambes à l’idée de rejouer. Président de la fédération française des clubs de tchoukball, le valdahonnais Simon Lethier planche depuis des semaines sur la reprise, le 30 août prochain.

Pour les 24 clubs et les 400 licenciés que compte la discipline à l’échelle du pays, comme pour tous les sportifs amateurs, l’activité est en pause depuis début 2020. Au niveau des compétitions en tout cas puisque par périodes, des entraînements ont eu lieu. « Pour occuper au mieux nos licenciés tout au long de ces mois, nous avons mis en place des forums et webinaires pour revenir sur les règles du jeu et les techniques, que ce soit pour les adultes ou pour les enfants », explique Simon Lethier. Il insiste aussi sur le travail de l’ombre mené par les dirigeants de la fédération pour organiser la reprise qui se profile en anticipant les formations nécessaires et les calendriers des compétitions.

Pass sanitaire exigé
Dès le 30 août, le pass sanitaire sera exigé pour toute personne de plus de 18 ans pratiquant ou encadrant le tchoukball puis fin septembre, l’âge sera abaissé à 12 ans. Il sera donc indispensable d’être vacciné complètement, de présenter un test négatif de moins de 72 heures ou un certificat de rétablissement. « Ce sera forcément un frein les premières semaines mais je pense que ça va se régulariser rapidement et que ceux qui veulent vraiment pratiquer s’adapteront », poursuit Simon Leither.

« Sans doute 20% de licenciés en moins »
En revanche, le responsable est plus inquiet sur la baisse des effectifs, liée à la crise sanitaire durable. « Sans doute 20% de licenciés se sont tournés vers d’autres disciplines ou vont occuper autrement leur temps libre ». La fédération va donc engager un plan de communication inédit pour faire connaître cette discipline sans contact et novatrice. Elle décrit ce loisir comme « un sport de balle et d’équipe qui se joue à l’aide de deux surfaces de renvoi, les cadres, et se caractérise par la suppression de toutes formes d’agressions corporelles entre les adversaires ». « Nous avons notamment tourné une vidéo qui permet de tout comprendre sur le tchoukball en 2 minutes », poursuit Simon Lethier. Il compte sur cette campagne via internet et les réseaux sociaux pour que son sport favori gagne en visibilité malgré la période compliquée pour le milieu associatif.

Pour en savoir plus sur le Tchoukball : https://www.facebook.com/tchouky25 ou https://www.facebook.com/FederationClubsFrancaisTchoukball