Haut-Doubs. Valdahon-Maulbronn, bientôt un demi-siècle d’amitié

Les comités de jumelage des deux villes française et allemande ont repris contact pour envisager la suite de leurs échanges qu’aucune crise ne saurait aujourd’hui mettre à mal.

43
Les représentants de Valdahon se sont rendus en Allemagne en octobre.

Tout a commencé au sortir de la seconde guerre mondiale quand le Général De Gaulle et le Chancelier Adenauer ont souhaité que France et Allemagne se réconcilient en rapprochant leurs peuples respectifs via des jumelages entre communes. Très vite, des échanges vont se mettre en place entre écoliers et collégiens comme ici à Valdahon où la pratique va peu à peu entrer dans les habitudes de 1973 à 1987. « C’est cette année-là que la Valdahon et Maulbronn ont signé une charte officielle » explique Michel Parrenin, président du comité de jumelage mis en place dans la foulée. « Les échanges scolaires ont bien entendu continué ainsi que d’autres entre chorales, musiciens, sportifs, randonneurs ou encore pompiers de nos deux pays » poursuit-il.

Ce jumelage est bien ancré à Valdahon où les marques symboliques de cette amitié franco-allemande sont nombreuses : une rue porte le nom de Maulbronn ; un arbre a été planté pour le 10ème anniversaire et une plaque inaugurée pour les 20 ans ; un vitrail aux couleurs des deux villes jumelles est intégré à la Maison des Services… sans oublier bien sûr sur le mur de l’Hôtel de Ville la plaque commémorative apposée le 20 juin 1987, jour de la signature de la Charte.

« Ces deux dernières années, en raison de la crise sanitaire, les échanges ont été limités mais nous espérons les reprendre en 2022 » confie le président tout juste revenu d’une rencontre avec ses homologues allemands pour définir le programme. « Ils viendront à leur tour en France en mai 2022 pour poursuivre ces discussions ».