Haut-Doubs. Valdahon. Rendez-vous sur les tatamis

276
C'est l'heure de la reprise après 6 mois d'arrêt.

C’est l’heure de la reprise pour le judo-club de Valdahon pour toutes les catégories. Avec des règles précises mais surtout l’envie de reprendre cette activité présentée comme une école de vie.

Présidé par Lionel Brabant, le club local est fort de 85 licenciés répartis en fonctions de l’âge entre les moustiques, mini-poussins, poussins, benjamins, minimes, cadets, juniors puis seniors. « On peut débuter dès 4 ans avec des séances d’éveil, de mobilité et de coordination puis on monte en catégorie supérieure tous les deux ans » explique l’entraîneur Alexis Chaudière, ceinture noire 2ème DAN, licencié à Pontault-Combault « un club qui me permet de participer à des stages et compétitions de haut niveau » explique-t-il.

Après près de six mois d’interruption « où nous avons gardé le contact sans rien imposer », les judokas valdahonnais vont donc retrouver les tatamis dès le mercredi 9 septembre « selon un protocole qui peut encore évoluer dans les jours à venir ». Concrètement, le judo étant un sport de corps à corps, il n’a pas été simple pour la fédération de poser des règles : si l’entraîneur sera masqué, les pratiquants ne le seront pas mais seront tenus de venir directement en kimono et donc de ne pas passer par les vestiaires, sans oublier de se désinfecter les mains à l’entrée. « Les parents et accompagnateurs ne seront quant à eux pas acceptés à l’intérieur du dojo » précise l’entraîneur.

Des conditions que les judokas appliqueront c’est certain sans souci, ce sport s’appuyant justement beaucoup sur le respect : « C’est une véritable école de vie avec des valeurs morales fortes en plus d’être une activité très complète sur le plan physique car on fait travailler tout le corps ».