Haut-Doubs. Villers-le-Lac. Une boîte à outils sur le parcours des vététistes

807
Yann est lui même passionné de VTT et en connaît les difficultés.

Les bonnes idées sont souvent les plus simples et naissent de la propre expérience de leurs initiateurs. C’est le cas avec cette petite attention qui dépannera sans doute pas mal de sportifs…

Adepte de VTT depuis de nombreuses années, Yann Stauffer connait bien les galères que peuvent connaitre ceux qui comme lui parcourent chemins et forêts : « Je me suis déjà retrouvé avec un problème sur un parcours et sans forcément le matériel nécessaire pour réparer » confesse-t-il. Habitant Villers-le-Lac, il a également constaté le nombre croissant de vététistes passant près de chez lui, notamment du fait de la présence de la célèbre GTJ du circuit n°14. « J’ai engagé la discussion avec plusieurs d’entre eux ce qui m’a amené vers l’initiative que j’ai prise de poser une boite à outils en libre-service devant sa maison. Une simple boîte à lettres identifiée par les logos VTT. A l’intérieur, des outils classiques, clés, pinces, un assortiment de chambres à air, des rustines, une pompe, des câbles, de l’huile, mais aussi un jeu de piles, de la colle, une couverture de survie, un poncho de pluie, un serre-câble et une petite pharmacie de randonnée en cas de bobos. « Des initiatives proches de celle-ci ont été mises en place dans certaines régions par des collectivités ou des associations mais c’est beaucoup moins souple dans le fonctionnement. Là, aucune formalité, celui qui a besoin de quelque chose s’arrête et se sert ». Une petite tirelire permet si les utilisateurs le souhaitent de laisser une petite pièce pour remplacer le matériel utilisé afin de dépanner un autre sportif. Mais sans obligation bien sûr.

Posée depuis quelques jours, la boite devrait très vite montrer son utilité, d’autant plus si elle est connue des vététistes empruntant ce parcours. « C’est mon objectif : référencer son emplacement sur des cartes existantes ». Et pourquoi pas faire des émules et voir se multiplier ce type d’équipement dans tout le pays horloger qui bientôt deviendra Parc Naturel Régional. Une belle preuve de l’intérêt porté aux pratiquants d’activités de pleine nature et de la légendaire hospitalité des gens d’ici.