Haut-Doubs. Xylocope VS frelon asiatique

271
Une xylocope se nourrissant de nectar

Deux insectes viennent nous rendre visite actuellement dans nos jardins : l’un est rare, inoffensif et même utile, l’autre est un nuisible qu’il faut éliminer. Pourtant, ils sont parfois confondus.

Noire aux ailes bleutées

La xylocope est facilement reconnaissable avec son corps tout noir et ses ailes bronze et bleutées. Cet insecte imposant par la taille émet un bourdonnement grave et sonore et son vol ne passe pas inaperçu. La xylocope (ou xylocopa violacea) est une espèce d’insecte hyménoptère de la famille des apidae. Autrement dit, c’est une abeille, dite charpentière. Elle creuse des galeries dans des bois tendres ou vermoulues pour y pondre leurs œufs, une dizaine en moyenne. Solitaire, la xylocope se nourrit de nectar, notamment des légumineuses et des labiées. Plutôt discrète ces dernières années dans notre région, elle revient en force cette année, probablement rassurée par une activité humaine amoindrie. Il n’est donc pas surprenant que vous la rencontriez dans votre jardin, peut-être même pour la première fois. Rare, cet insecte est inoffensif et ne pique que si on l’agresse.

Corps jaune et noir

La xylocope est parfois confondue avec son cousin, lui aussi hyménoptère : le frelon asiatique. Beaucoup moins sympathique que sa cousine, il représente un réel danger pour les abeilles qu’il dévore à tour de bras. Son corps sombre aux pattes jaunes peut mesurer jusqu’à 3 cm. Arrivé tout droit d’Asie, le frelon Vespa Velutina a colonisé toute la France en l’espace de 15 ans. Si vous apercevez un nid de cette espèce, contactez immédiatement un professionnel de l’éradication de nuisibles qui vous débarrassera de l’indésirable en toute sécurité.

Pièges à mettre en place

Certaines astuces circulent sur le net dans le but de piéger ces insectes indésirables. L’une d’elles, largement utilisée et ayant fait ses preuves, consiste à se munir d’une bouteille en plastique dans laquelle il faut verser 100ml de bière, 100 ml de vin blanc (indispensable car il repousse les abeilles!) et 100 ml de sirop de cassis. Ensuite, percez des trous de 1 cm de diamètre environ (trois trous feront l’affaire) et suspendez la bouteille dans les arbres ou posez-les dans des pots de fleurs.