Hommage national à Eric Masson à Besançon

132
Yves Cellier, le nouveau directeur départemental de la sécurité publique du Doubs et Joël Mathurin Préfet du Doubs ont marqué la minute de silence en mémoire du policier tué en Avignon ©YQ

Il y avait bien peu d’élus (pour ainsi dire “pas d’élus”) au commissariat central de Besançon pour l’hommage rendu à Eric Masson, le brigadier de police assassiné en Avignon.

Le général de gendarmerie Gauffeny et Bénilde Moreau Directeur adjoint de la sécurité publique du Doubs
Le Directeur départemental de la sécurité publique et le préfet du Doubs pendant la minute de silence à Besançon comme dans tous les commissariats de France ©YQ

Ni la Maire de Besançon, ni même son adjoint à la sécurité n’étaient présents dans la cour du commissariat central de la Gare d’eau pour la minute de silence en mémoire du policier tué de sang-froid par un dealer !

Un large détachement des policiers en tenue du commissariat central de Besançon ont rendu hommage à Eric Masson, leur collègue assassiné en Avignon ©YQ

Peu de public également. Tuer un policier ou un gendarme deviendrait-il un acte finalement banal ? Les forces de l’ordre sont le dernier rempart contre la barbarie…on ne pourra pas dire “je ne savais pas”.

Yves Quemeneur