“I-Solo”

483
Un monologue parfaitement ciselé, plein d’humour et d’absurde

Entre jonglage, danse, interrogations philosophiques, humour et jeux sonores électro-futuristes, Jérôme Thomas met en œuvre une écriture dont les fulgurances verbales rythment les grands moments de sa poésie jonglée.

Mardi 17 décembre à 20h00
Théâtre de MORTEAU