Il pleut mais la terre est sèche !

83
l'eau potable est un bien précieux
L'eau potable est un bien précieux, il faut l'économiser - photo DR

Joël Mathurin, le préfet du Doubs, maintient les mesures de restriction d’utilisation de l’eau. Les feuilles commencent à tomber et les averses annoncent un automne précoce. Il manque pourtant encore deux mois de pluie depuis le début de l’année sur le département.

La situation hydrologique des bassins versants reste de ce fait très fragile, nécessitant de maintenir le niveau 1 d’alerte et même en niveau 2 pour le nord du département (bassin versant de l’Allan). Les dernières perturbations pluvieuses de la semaine dernière n’ont pas permis de relever les étiages des nappes et des cours d’eau à un niveau suffisant. Quant à l’humidité des sols, elle reste particulièrement basse. Les dernières pluies ont apporté de 10 à 30 mm, permettant la stabilisation d’une sécheresse qui demeure persistante. La première semaine d’octobre ne prévoit pas de précipitations notoires.

Lac Saint-Point
Le lac Saint-Point, réserve naturelle indispensable pour l’eau – photo DR

Le débit des rivières du Doubs n’a pas atteint les niveaux très bas de 2018. La situation actuelle, si elle se prolonge, pourrait occasionner des difficultés d’approvisionnement en eau. Toutefois, le lac Saint-Point conserve un remplissage correct assurant un étiage suffisant dans l’aval du Doubs.

La cellule sécheresse demeure en alerte à la préfecture du Doubs. Le représentant de l’Etat demande à toute la population d’économiser l’eau dans les pratiques quotidiennes. Une attention particulière est demandée aux professionnels (entreprises et agriculteurs) pour limiter leurs rejets dans les zones les plus fragiles.

Comme dit le proverbe “les petits ruisseaux font les grandes rivières” ! L’eau en Franche-Comté est une grande richesse pour l’agriculture, l’économie et le tourisme. Elle n’est ni gratuite, ni éternelle. Ce sera d’ailleurs l’un des thèmes majeurs du prochain carrefour de collectivités locales à Micropolis les 10 et 11 octobre “gestion de l’eau, tous responsables”

Yves Quemeneur