« Je préfère manger à la cantine… »

144
La qualité des produits est un vrai critère de choix aujourd'hui même dans les cantines scolaires.

Ce refrain bien connu d’une chanson populaire est-il toujours de mise à l’heure où le bien manger est une réelle préoccupation ? Les collectivités veillent à proposer une qualité toujours meilleure aux enfants dans les cantines.

C’est la société Estredia basée en Haute-Saône qui a été retenue pour fournir les repas chaque jour de la semaine au restaurant scolaire de Valdahon. « Cette société est attachée à confectionner une cuisine authentique à partir de produits frais et locaux. Bénéficier de repas livrés ne doit pas rimer avec une cuisine industrielle et sans goût. L’élaboration des plats respecte les traditions culinaires ainsi que le principe de la liaison froide » se félicite la mairie.

Dans un souci d’adapter à chaque âge les quantités d’aliments nécessaires et suffisantes au développement de l’enfant, ce prestataire prévoit les portions qui seront servies en fonction de l’âge des enfants.

Conformément aux recommandations officielles « chaque repas de midi comprend, comme les années précédentes une entrée, un plat principal avec viande, poisson, œufs ou alternatives à base de protéines végétales, une garniture avec légumes, féculents ou légumes secs, un produit laitier, un dessert ».

Les objectifs des recommandations en matière de restauration scolaire visent à l’augmentation des apports en fibres et vitamines, celle également des apports en calcium et en fer, mais aussi à la limitation des matières grasses et des sucres simples.

Autre point important, conformément à la loi EGalim, la restauration scolaire doit désormais proposer au moins un menu végétarien par semaine depuis le 1er novembre 2019. « C’est un menu unique sans viande ni poisson, crustacés ou fruits de mer. Il peut néanmoins comporter des œufs ou des produits laitiers ».