Jérémy Frerot au Pop Cornes Festival !

91
Y aura du beau monde au Pop Cornes Festival !

C’est un des artistes montants de la scène française, que l’on a connu grâce au duo formé avec Florian Garcia : les Frero Delavega. Après une année de réflexion et de silence, Jérémy Frerot revient sur le devant de la scène, plus déterminé que jamais à nous transmettre des messages universels, issus de ses expériences personnelles. Rencontre avec un artiste aussi talentueux qu’engagé.

Cela faisait longtemps que nous n’avions pas eu le plaisir d’entendre votre timbre de voix si spécial. Que s’est-il passé depuis un an ?
J’ai toujours voulu faire une carrière solo mais je ne pensais pas que cela irait si vite ! Lorsque notre duo s’est terminé, j’ai voulu prendre quelques temps pour réfléchir et pour lire. Ça m’a permis de m’ouvrir à de nouvelles façons de penser, de voir les choses différemment.

C’est ainsi que vous avez écrit et composé votre dernier album, “Matriochka” ?
Oui, j’ai commencé à écrire seul puis j’ai été aidé par Julien Grenier et Romain Joutard. Laurent Lamarca et Ben Mazué m’ont, quant à eux, apporté de nouvelles idées d’écriture. Nous avons souhaité apporter de nouvelles couleurs à cet album, en nous inspirant de musique nordique et électronique. La voix a une place très importante dans cet album. Il est très aérien.

C’est cet album que vous allez défendre dimanche 9 juin au Russey ?
Exactement ! En plus des morceaux de l’album, je vais également reprendre quelques titres des Frero Delavega. J’espère que le public sera réactif ! Il n’y aura pas de barrière entre lui et moi. D’ailleurs, il y a de fortes chances pour que vous me retrouviez dans le public ! J’aime cette proximité ! Nous sommes là, tous ensemble, pour partager des moments forts. Je ne conçois pas la scène autrement !

En plus de votre carrière musicale, vous défendez des causes importantes ?
Oui, j’ai rejoint l’association Surfrider Foundation, qui défend la qualité de l’eau des océans. Elle organise de nombreuses journées de nettoyage et sensibilise fortement et intelligemment à la sauvegarde de notre planète. Il faut arrêter de jeter tout et n’importe quoi n’importe où. Notre rôle est de faire comprendre à tous que notre planète est en sursis et qu’il est temps de se mobiliser pour elle. Sans action de la part de tous, nous courrons à la catastrophe.

Ce message est-il enfin entendu ?
Au vu du nombre grandissant de personnes qui se mobilisent, entre autres, pour les journées de nettoyage des plages, je serais tenté de dire que oui. Je ne vais pas vous mentir, je vais utiliser ma notoriété pour servir cette cause. En tant que personne publique, je me dois de délivrer des messages forts et qui vont dans le bon sens, celui de la sauvegarde de notre planète. Je trouverais dommage et grave d’être entendu par des milliers de personnes et de n’avoir rien à dire !

Quels sont vos projets pour les mois à venir ?
Je vais déjà pas mal sillonner la France lors de concerts et de festivals. Et puis, dès 2020, retour au studio pour la création et l’enregistrement de mon prochain album. J’ai déjà pas mal d’idées. Ça ne demande qu’à être creusé un peu plus. Mais, tout comme Matriochka, ce sera un album personnel, issu de belles rencontres, éphémères ou pérennes, qui m’ont forgé. J’espère qu’il trouvera un écho dans le cœur de ceux qui l’écouteront.

Jérémy Frerot sera sur la scène du Pop Cornes Festival, au Russey, Dimanche 9 juin prochain. Et n’oubliez pas le festival Pop Cornes se déroulera du 7 au 9 juin avec une programmation ébouriffante !