La citoyenneté fait débat à Besançon

604
Besançon coeur de ville
Besançon au cœur de Grand Besançon Métropole DR

Les programmes électoraux sortent ces jours-ci par petits flocons comme la neige qui tombe déjà sur le Haut-Doubs.

Eric Alauzet
Eric Alauzet, candidat à la mairie de Besançon, investi par le parti macronien DR

Dernière copie en date, Eric Alauzet évoque ses objectifs en matière de citoyenneté. Il veut une “démocratie plus évaluative, plus délibérative et plus interactive”. Le candidat de LREM souhaite par exemple que des citoyens (sous certaines conditions) puissent saisir le conseil municipal sur des sujets précis ou sur l’évaluation des politiques publiques.

Il envisage également des votations à la Suisse (encore sous conditions) et des assemblées de citoyens tirés au sort. Il entend enfin donner plus d’autonomie aux conseils consultatifs d’habitants afin d’encourager les actions concrètes sur le terrain.

Jean-Philippe Allenbach et le “coucou suisse”
Jean-Philippe Allenbach
Jean-Philippe Allenbach, candidat régionaliste à la mairie de Besançon photo DR

Les projets de « nouvelle citoyenneté » présentées par Eric Alauzet ont fait « sauter au plafond » le candidat régionaliste qui a répondu vertement dans un communiqué ce jeudi 14 novembre. Il voit dans les propositions du député-candidat maire, un plagiat pur et simple de son propre programme. “Depuis le début de sa campagne Jean-Philippe Allenbach… ne cesse de marteler son projet de mise en place de  « votations » à la suisse et ce sans aucune condition”. “Il s’agit d’un contre-pouvoir populaire très fort” poursuit celui qui se présente comme le seul  candidat franc-comtois face aux candidats nationaux. Jean-Philippe Allenbach compare Eric Alauzet au coucou…suisse ! “Ses qualités de contorsionniste étaient déjà bien connues, ses qualités de plagiaire sont pour nous une nouvelle découverte”.

Si les copier-coller des candidats en manque d’idées permettent d’améliorer le quotidien des bisontins, qui s’en plaindra !

Yves Quemeneur