La filière forêt et bois : avenir en vue !

66
44% de notre territoire est recouvert de forêts

La Franche-Comté compte parmi les régions les plus boisées de France, avec 44% de sa superficie recouverte de forêts.

S’il est bien une filière porteuse en terme d’emploi et de débouchés, c’est bien celle de la forêt et du bois. “Elle embauche 13 000 salariés dans notre région, précise Michel Guyot, directeur du lycée agricole de Dannemarie-sur-Crête. Il y a 2300 entreprises dédiées au bois. Il y a beaucoup de débouchés et le bois fait partie des matériaux nobles, de plus en plus utilisés et qui est entièrement recyclé. De la construction au bois de chauffe, en passant par la récupération des copeaux pour en faire de l’aggloméré, aucun particule n’échappe au recyclage ! La forêt et le bois représentent de très nombreuses possibilités de métiers, dont on ignore parfois l’existence.”
Dès la seconde, les élèves peuvent s’orienter en filière générale, qui les mène vers des études poussées, jusqu’aux écoles d’ingénieur, ou en professionnel NJPF (Nature, Jardin, Paysage et Forêt), en vue de l’obtention d’un bac pro ou, par exemple, en BTS Gestion forstière. Toutes ces formations vous seront présentées lors de la journée Portes Ouvertes qui se déroulera au lycée Granvelle de Dannemarie-sur-Crête, le 16 mars prochain, de 8h30 à 17h30.
Quelques collégiens (plus d’une centaine !) ont été conviés à une journée spéciale, organisée par le lycée, parallèlement à l’événement international : la Journée Internationale de la Forêt, qui se déroulera jeudi 21 mars. “Grâce au soutien financier du Crédit Agricole et du Crédit Mutuel, ainsi que de la ville de Levier, nous avons pu mettre sur pied une journée spéciale, durant laquelle des collégiens des alentours pourront venir découvrir la forêt et ses enjeux, au travers d’animations et de stands ludiques et pédagogiques. Il y aura également la visite d’une scierie et d’une entreprise de productions de pellets. Eric Coulet, sylviculteur, organisera une sortie en forêt, conjointement avec l’ONF, le CRPF et la chambre d’agriculture. L’occasion rêvée pour les collégiens de découvrir le potentiel important de cette filière qui s’articule autour de trois piliers : la production, le tourisme et l’environnement.

Un logiciel pour y voir plus clair

“Depuis plus de 2 ans, nous planchons sur l’élaboration d’un tout nouveau logiciel qui permettra une immersion complète de l’élève dans la forêt, en le mettant face à des situations concrètes devant lesquelles il devra prendre des décisions, explique Michel Guyot. Actuellement, seules les approches théoriques des enseignants valaient pour parole quant aux résultats des actions choisies par les élèves. Dorénavant, grâce à cette simulation, les lycéens pourront visualiser directement les effets de leurs choix sur la forêt. De très nombreux paramètres sont mis en action pour simuler un vieillissement de la forêt le plus proche possible de la réalité, avec ses imprévus, comme les tempêtes. Ainsi, les apprenants pourront immédiatement savoir si leur choix était le bon ou, le cas échéant, ajuster leurs décisions.” Ce logiciel d’un genre nouveau a été pensé suite à des études menées auprès des enseignants qui ont eu la possibilité d’exprimer leurs besoins. Il permettra aux élèves d’entrer dans le concret, de se promener virtuellement dans une forêt, sur ordinateur, dans un casque de réalité virtuelle ou en salle d’immersion.
Véritables pionniers dans leur domaine, les équipes de recherche (collège de Saint Vit, lycée du Puy-en-Velay et EPL de Besançon) se sont adjoints les services de deux thésards bourguignons qui étudient les plus-values pédagogiques d’un tel logiciel et le comportement des apprenants face à lui. Autant d’éléments indispensables au perfectionnement de Silva Numerica (son petit nom) qui devrait voir le jour en 2020.