Haut-Doubs. Plateau de Maiche, La forêt comme terrain de jeu?

462
Par tous les temps, les enfants découvrent le monde extérieur.

Beaucoup se souviennent sans doute des longues heures durant leur enfance passées à jouer et découvrir le monde en forêt. Les habitudes des plus jeunes ont changé mais des idées émergent.

Mettre son enfant dehors toute la journée toute l’année et par n’importe quel temps. Ce n’est pas de la maltraitance, c’est juste un nouveau mode de garde…en Suisse. Depuis trois ans, les parents peuvent inscrire leurs enfants à l’éco-crèche “Éveil en forêt”. On joue et on apprend dehors. Au fil des saisons. Et avec ce que donne la nature. Il faut imaginer une grande prairie. Une agora tout en bois où les enfants se retrouvent au coin du feu et des tables de pique-nique. Une grande roulotte où on peut s’abriter pour faire la sieste. Et des arbres. Des arbres partout. Ne cherchez pas de jouets en plastiques, ici on préfère grimper aux feuillus. La Suisse n’est pas réputée pour avoir un climat particulièrement chaud à cette période de l’année mais ce n’est pas un problème pour les enfants qui jouent avec leurs écharpes et leurs bonnets. A chaque saison, ses activités. L’hiver, bataille de boules de neige.

Avec un encadrant pour trois enfants en moyenne, les adultes sont omniprésents. Plus sans doute que dans d’autres structures. L’éco-crèche fait partie des crèches publiques de la ville de Genève.   pas réservée aux parents les plus fortunés. Elle accueille en moyenne une trentaine d’enfants chaque année. Les éducateurs l’assurent : dans la nature, les enfants se développement mieux et plus vite.

L’éco-crèche est victime de son succès avec déjà une longue liste d’attente. Et une école en forêt devrait également voir le jour dès cette année.

Une telle initiative est-elle envisageable dans les forêts du Haut-Doubs ? Le terrain s’y prête incontestablement. Resterait à convaincre les pouvoirs publics et à y mettre une frote dose de bonne volonté.