La montagne, un territoire à part

578
La montagne n'est pas qu'un espace touristique, on y vit aussi!

Sous la présidence d’Annie Genevard, l’association nationale de élus de la montagne a tenu son assemblée générale abordant des questions qui intéressent forcément le Haut-Doubs.

L’ANEM se mobilise depuis près de 35 ans pour faire respecter la spécificité des territoires de montagne dont le développement équitable et durable constitue un objectif d’intérêt national. Sa principale mission vise à pérenniser les principes de la loi montagne et à donner aux collectivités des moyens d’action renforcés pour défendre les enjeux économiques, sociaux, environnementaux et culturels de la montagne. L’Association qui revendique le droit à la différence et la nécessité d’adapter des dispositions générales aux particularités de près d’un quart du territoire national abordait cette année la question de l’agro-pastoralisme « dont le modèle doit être préservé avec une place centrale pour l’homme ». La couverture numérique de la montagne avec le bilan du déploiement du très haut débit fixe et mobile ainsi que les perspectives de la 5G, et enfin Les atouts de la montagne en matière touristique, étaient également à l’ordre du jour.

Pour la préservation de l’agropastoralisme, « les élus, solidaires des éleveurs venus témoigner, demandent un programme ambitieux dans la future PAC pour soutenir efficacement l’ensemble du secteur, avec notamment le maintien de l’ICHN à son niveau actuel a minima ». Ils défendent par ailleurs une révision du classement des grands prédateurs dans la convention de Berne et, au sein de l’Union européenne, dans la directive Habitats, avec la possibilité, pour le loup, de répondre à la problématique spécifique des parcs naturels et, pour l’ours, d’abandonner définitivement toute réintroduction.

La présidente a interpellé les ministres présents en souhaitant que la montagne soit « le laboratoire et l’avant-garde de la différentiation territoriale promue par le Président de la République et inscrite dans la loi depuis 1985 ».