La procrastination : décryptage…

566

Le terme n’est pas toujours connu, mais la procrastination consiste à sempiternellement remettre à plus tard l’exécution de tâches.

Les causes de ce phénomène peuvent être multiples. L’une d’elles est le manque de satisfaction immédiate. Le procrastineur, par définition “allergique” aux tâches qui le rebutent, reportent leur exécution au maximum. À l’extrême, il peut lui arriver au final de ne pas réaliser du tout l’objectif.
L’anxiété peut également expliquer la procrastination. Thierry (1), de La Cluse et Mijoux, témoigne: “Je ne cerne pas toujours bien à l’avance l’ensemble du chantier à affronter. C’est en matière de bricolage que je ressens la plus forte appréhension. Souvent, je ne sais pas combien de temps il va falloir que j’y consacre. Faire quelque chose que j’ai déjà fait me stresse moins et me permets de me lancer. Si j’ai trop de doutes, le manque de confiance s’installe et je privilégie l’exécution d’autres tâches, que je maîtrise. Ça me rassure mais j’abandonne mon chantier initial. À toujours me disperser ou à refuser l’obstacle, cela peut être générateur de conflits avec mon entourage-en particulier avec ma femme sourit-il- qui peut suspecter une forme de fainéantise.”
Le perfectionnisme peut paradoxalement altérer l’image qu’on a de soi-même si l’on place la barre trop haute. Plutôt que de se confronter à un échec possible, on peut, même sans sans rendre compte, ne pas essayer du tout.
L’erronation de l’estimation du temps et l’hyperactivité sont deux autres facteurs de procrastination.
Les procrastineurs sous-estiment la durée nécessaire à l’accomplissement de la mission et surestiment le temps restant avant la dernière limite. Les hyperactifs sont paradoxalement aussi procrastineurs car leur ébullition permanente les poussent à entamer plein de choses différentes, sans pour autant les mener à terme…
Les quelques conseils pour mener la vie dure à la procrastination qui vous empoisonné peut être la vie, sont les suivants :
– prioriser les objectifs les plus importants à vos yeux et qui apparaissent être les plus faciles.
– segmenter les tâches en “petits morceaux”.
– se concentrer sur des périodes de dix minutes uniquement consacrées à la tâche prévue.
– organiser ses activités aux horaires où on sait être le plus productif.