La scarlatine est de retour

1193
Consultez immédiatement un médecin, dès les premiers symptômes de la maladie.

Un petit mot placardé sur la porte de l’école maternelle de Saône interpelle : “Un cas de scarlatine a été détecté à l’école.”

Un témoignage supplémentaire nous parvient, de la part d’une auxiliaire de crèche de Baume les Dames qui nous informe que deux cas ont été signalés dans leur structure. C’est confirmé, la scarlatine s’invite dans le Doubs et des précautions sont alors à prendre.
Le coupable se nomme “streptocoque A”. Ce virus se transmet par air, à partir d’un enfant contaminé. Le petit malade, généralement âgé de 5 à 10 ans (mais parfois plus jeune, comme le confirment les cas en crèche) présente alors une fièvre de plus de 38,5°, une douleur à la gorge qui pourrait faire croire à une angine ainsi que des douleurs abdominales, accompagnées parfois de vomissements. Deux jours plus tard, des éruptions cutanées apparaissent, ainsi qu’au niveau de la bouche et de la gorge.
Le traitement se fait par antibiotiques et l’enfant est généralement assigné à domicile pendant une quinzaine de jours, pour éviter toute contagion. L’incubation de la maladie dure de 1 à 4 jours. Pendant que votre enfant est malade, pensez à bien vous laver les mains (le petit malade et toutes les personnes qui l’approchent), apprenez-lui à utiliser des mouchoirs jetables, désinfectez régulièrement les objets de la vie courante, ne l’embrassez pas, évitez de fumer en sa présence et enfin, aérez votre logement au moins 20 minutes par jour.