L’ADAPEI du Doubs s’engage dans la Journée Mondiale du Handicap

152
Adapei du Doubs
Les enfants sont-ils si différents DR

“Parcours de vie, hier, aujourd’hui, demain”. Dans un documentaire poignant de 30 minutes, 4 familles ont accepté de témoigner sur leur parcours de parents d’enfant handicapé.

A l’occasion de la Journée mondiale du handicap le 9 octobre, l’ADAPEI du Doubs, en partenariat avec le Mégarama Beaux-Arts de Besançon, présentera ce documentaire suivi d’un échange entre parents, enfants et spectateurs. Un moment à ne pas manquer.

De l’annonce du handicap à leur vie d’adulte

Lors de l’annonce de la naissance d’un enfant handicapé, les parents sont dévastés. “Il faut du temps pour accepter, certains ne l’acceptent jamais” témoigne Monsieur Bouland, papa de Stéphanie qui a aujourd’hui 38 ans. Parfois, la colère prend le dessus !

Pour les parents, c’est le début d’un parcours de vie tellement différent aux rêves formés à la naissance d’un enfant.

L’environnement va être bouleversé. On perd des amis (ou plutôt des relations), un enfant handicapé est différent. La fratrie est impactée ; comment expliquer à un autre enfant la différence de son frère ou de sa sœur sans que cela soit un traumatisme. Là encore, le papa de Stéphanie nous donne une clé “les sœurs de Stéphanie ont changé leur parcours professionnel pour se consacrer au médico-social, probablement pour se rapprocher de leur sœur”.

Et puis il y a l’environnement professionnel qui est impacté aussi. Il faut arranger des horaires de travail, accepter des absences. Employeurs et collègues ont le regard qui change vis-à-vis des parents d’enfants différents.

Enfin il y a l’environnement éducatif des enfants. Madame Grandclément, maman de Jeanne 28 ans, milite depuis longtemps à l’ADAPEI. “Militer rend plus heureuse” dit cette mère de famille. “Scolariser les enfants handicapés en milieu ouvert est une bonne chose mais les personnels d’accompagnement ne sont pas formés en amont à une prise en charge particulière”, s’insurge-t-elle.

Si les structures spécialisées d’hébergement et d’éducation sont adaptées pour les enfants avec des professionnels compétents, le passage à l’âge adulte est une rupture. “On passe des professionnels de l’action à ceux de l’inaction” poursuit Madame Grandclément “un peu comme une garderie où même les parents sont exclus”.

“Je souffre qu’il souffre de me voir souffrir”

Les enfants handicapés sont souvent conscients de leur différence. Ils en souffrent pour eux et pour leurs parents. Le documentaire, qui mêle les témoignages de quatre familles il y a 20 ou 35 ans et aujourd’hui, est un hommage aux parcours de vie extraordinaires des parents et des enfants.

Réalisé en 2018 par l’ADAPEI du Doubs, ce documentaire sera diffusé au Mégarama Beaux-Arts le mercredi 9 octobre 2019 à 18h. Gratuit et ouvert à tout public, il sera suivi d’un cocktail offert dans le hall du musée des Beaux-Arts et d’Archéologie. L’inscription est souhaitable auprès de l’ADAPEI de Besançon à sl.besancon@adapeidudoubs.fr ou au 06 48 23 39 64.

Yves Quemeneur