L’apothéose du marathon de l’innovation en santé

162
Hacking Health
Hacking Health, la santé de demain ©eric.chatelain

Le Hacking Health Besançon 2019 s’est terminé dimanche 20 octobre par la remise des trophées aux équipes sélectionnées par un jury composé de professionnels de santé et de chefs d’entreprises. Un cru exceptionnel.

 Une édition magique

La canadien Luc Sirois, co-fondateur du mouvement mondial Hacking Health était présent pendant les 48 heures du marathon de l’innovation. Il découvrait Besançon et l’effervescence des étudiants et des professionnels réunis. “C’est une édition magique à Besançon, dues à un savoir-faire unique au monde en micro et nanotechnologies, une recherche médicale de très haut niveau et une interactivité entre tous les acteurs du secteur.” s’est-il enthousiasmé.

En mettant en relation une communauté de chercheurs, d’inventeurs, d’innovateurs avec les professionnels de la santé et les patients eux-mêmes, le Hacking Health répond à des problématiques concrètes au service d’une meilleure santé pour tous. Besançon est l’un des sites les plus prolifiques dans le monde de la santé.

Des trophées très mérités
Hacking Health
Lauréats de la meilleurs solution patient, l’équipe du dispositif “Blood Keeper” ©Eric.Chatelain

Toutes les équipes ont gagné. Permettre à 6, 8 ou 10 personnes qui ne se connaissaient pas le vendredi matin de travailler jour et nuit pendant 48 heures sur un projet, c’est déjà un succès. Les 400 participants motivés et encadrés par une équipe de bénévoles (organisateurs, coachs…) ont travaillé et présenté 22 projets. Le jury a mis du temps à extraire les meilleures équipes.

Projet le plus prometteur

APYC, une seringue connectée. Porté par Romain Léger, le dispositif consiste à installer sur le corps d’une seringue une application numérique pour suivre tous les paramètres d’injection. Dans les services d’urgence, depuis les lieux d’un accident jusqu’à l’hôpital, les doses d’adrénaline sont clairement identifiées (horaires et dosages précis), une traçabilité précieuse pour les équipes de réanimation. Le projet a reçu également une mention particulière de l’incubateur DECA-BFC, une facilité pour Romain Léger de conduire le développement industriel et commercial d’un dispositif de grand avenir.

Coup de cœur du jury

Jean-Christophe Lapayre a reçu ce prix pour avoir imaginé avec son équipe Tandicap, un tandem offrant la capacité à un hémiplégique de participer au pédalage en sécurité.

Solution la plus innovante

Colin Fromion et Sébastien Krumm ont mis au point une application vidéo pour smartphones pour aider parents, pédiatres et kinésithérapeutes de prévenir les difficultés de développements cognitifs et moteurs chez les nourrissons. Ils ont profité également d’une mention spéciale de l’incubateur DECA-BFC.

Meilleur impact en santé publique

Comment rassurer les patients atteints d’Alzheimer et leur entourage. Malvina Bourdenet et Caroline Coimot ont imaginé un bracelet connecté évitant aux malades de sortir d’une zone géographique déterminée à l’avance.

Meilleure solution patient

Blood Keeper est un pansement compressif innovant développé par Florian Sibille et Quentin Vuillemin. Il associe garrot et pansement compressif.

Meilleure solution opensource

Pathosearch est un moteur de recherche utile pour les chercheurs pour trouver parmi des milliers de plaquettes échantillons, celles qui leur seront utiles. Le projet a reçu l’appui de Online FormaPro, centre de formation en codage numérique implantée à Besançon.

Meilleur projet clinique

Imaginé par Marie Montchablon et Nathalie Boichut, Assisthésia est un système d’assistant aux anesthésistes pour enregistrer en temps réel l’ensemble des gestes et actes réalisés pendant l’anesthésie.

Mention Online FormaPro

Il s’agit d’une application de suivi de formation pour les internes en coloscopie. Porté par Maëva Charkaoui, Marco Colo est une méthode simple pour former et évaluer les gestes en endoscopie.

Hacking Health
Les 400 participants au Hacking Health 2019 entraînés par Luc Sirois et Christophe Dollet ©YQ

Grand Besançon Métropole, le CHRU Jean Minjoz et le Pôle des Microtechniques avaient pris le pari en 2017 de suivre la folie créatrice du Hacking Health et de son fondateur Luc Sirois. Ce marathon de l’innovation en santé a semé ses graines partout dans le monde. Besançon est devenu en trois ans son meilleur étendard. C’est aussi l’occasion d’attirer dans la capitale comtoise des chercheurs et des startupers en lien avec la santé venant du monde entier.

Yves Quemeneur