Le Bélieu. Le Département assure la viabilité hivernale des routes

210
Le centre technique du Bélieu abrite les moyens et matériels nécessaires à l’entretien des routes.

Le Département du Doubs veille sur 3700 km de routes qui en hiver nécessite une vigilance accrue. La collectivité déploie donc de grands moyens pour faire face à l’hier.

« La viabilité hivernale complète la viabilité générale et vise à maintenir la praticabilité des routes lors d’épisodes de neige ou de verglas. Elle s’applique généralement de novembre à mars et consiste à traiter la neige et le verglas se déposant sur les routes par des moyens mécaniques comme les lames de déneigement, étraves et fraises à neige et des fondants c’est-à-dire du sel et de la saumure » explique Thierry Maire-du-Poset, vice-président du conseil départemental du Doubs en charge des routes et des transports. Ces actions sont menées en régie par 250 chauffeurs qui assurent jour et nuit dès les premiers flocons un traitement curatif du réseau.  « Ils effectuent le traitement hivernal de 53 circuits répartis sur l’ensemble du territoire avec en complément une quarantaine de prestataires privés qui assurent la viabilité de 81 circuits dans le cadre de marchés publics et enfin 13 conventions avec des communes ». Le DOVH (document d’organisation de la viabilité hivernale) adopté en 2018, définit trois niveaux de service permettant d’adapter, en fonction des événements météorologiques et de la fonction des routes (transit, desserte, locale), le traitement des routes du Département en période hivernale. « Le niveau de service garanti n’est pas identique suivant le classement des routes et suivant les périodes de la journée ».

Pour faire face, le Département dispose d’un outil de prévisions météorologiques qui permet l’appréhension des phénomènes météorologiques, outil nécessaire pour la bonne prise de décision en matière de viabilité. 29 webcams sont quant à elles de précieuses alliées qui viennent apporter des éléments en complément des informations données par les patrouilleurs. « Elles permettent de surveiller le réseau à des points stratégiques et d’avoir une vision rapide de l’état du réseau et des conditions météorologiques sur ces points. Les images sont mises à la disposition du public sur notre site inforoute25.fr » poursuit l’élu.

Des moyens importants, humains, matériels et financiers, sont mobilisés par le Département pour apporter un service en rapport avec cet enjeu. À cela s’ajoutent des campagnes de prévention et de sensibilisation à la sécurité routière auprès des usagers des routes départementales. Ce qui n’exclut pas le devoir de responsabilité des usagers « invités à équiper leurs véhicules et à organiser leurs déplacements en cas de situation dégradée ».