Le coup de la panne

904
Le scénario peut varier mais le but reste toujours le même...

Comme elle le fait régulièrement, la gendarmerie met en garde les automobilistes le contre l’arnaque dite de la fausse panne. Une technique récurrente bien connue.

Le scénario, même s’il peut quelque peu différer, est toujours bien rodé. D’abord attirer d’une façon ou d’une autre l’attention d’un conducteur. Si l’un d’eux s’arrête, déjà, le piège commence à se refermer quand l’un des protagonistes explique être en panne. La solution est alors simple pour permettre à ces personnes en détresse de se sortir de ce mauvais pas…On propose au bon samaritain qui a bien voulu s’arrêter pour apporter son aide d’échanger des bijoux ou des billets étrangers contre des euros, histoire de pouvoir acheter du carburant. Les gendarmes appellent à les automobilistes à la vigilance. Les bijoux présentés par ces arnaqueurs n’ont généralement aucune valeur. La monnaie présentée comme de l’argent étranger ne vaut pas grand-chose non plus. Si vous êtes assez charitable pour être tombé dans le panneau, vous en serez donc pour vos frais à hauteur de l’échange que vous aurez accepté. Le scénario lui peut varier. Panne sèche, portefeuille perdu, carte bancaire cassée, les voleurs ne manquent pas d’idée…

Dans tous les cas si vous rencontrez ces individus, signalez-les immédiatement en composant le 17. Relevez la marque et la couleur du véhicule et sa plaque d’immatriculation. Les forces de l’ordre rappellent aussi “qu’une personne en panne sèche demande d’abord à être déposée à une station-service et ne propose généralement ni argent, ni bijoux…quelle que soit la nationalité de l’étranger en manque d’essence”.