Le député aide à domicile d’un jour

402
Le député a ainsi pu découvrir le quotidien vécu par les aides à domicile.

Denis Sommer, député de la 3ème circonscription du Doubs, a répondu à l’appel de l’association Apasad en participant à l’opération « Vis ma vie d’aide à domicile » en suivant une auxiliaire de vie pendant sa tournée. 

L’objectif de la mission acceptée par le parlementaire est de sensibiliser ceux justement qui font la loi sur les difficultés du métier. Un secteur qui, par ailleurs, peine à recruter. « Les besoins ne cessent de croître, mais ce métier n’est pas valorisé, alors qu’il est indispensable » déplorent les responsables de l’association organisatrice de cette action rappelant combien il est difficile de recruter. « Il faut de vraies compétences techniques, beaucoup d’humanité pour assurer ce travail qui sera amené à beaucoup se développer dans les prochaines années afin de répondre aux besoins liés au vieillissement de la population et au maintien à domicile. Il faut donc revaloriser ces métiers, mettre le paquet sur la formation et beaucoup mieux rémunérer les salariés » a reconnu Denis Sommer ajoutant : « Il faut dégager les moyens pour y arriver. Nous aurons les discussions dans les prochains mois. Vieillissement et dépendance seront au cœur du débat de société ».

A l’issue de cette expérience, l’élu a tenu à remercier le personnel de l’association et les patients rencontrés. Symboliquement, l’Apasad lui a édité une fiche de salaire indicative pour ses heures de travail. Elle s’élevait à 43€ et comme l’a indiqué le président de la structure : “Salaire qui ne varie pas pour les aides à domicile, quelles que soient leurs qualifications ou ancienneté”.