Le groupe espagnol Antolin investit 34 millions d’euros sur le parc industriel de Temis

574
Concept car développé par les laboratoires de recherche de l'entreprise espagnole "Grupo Antolin"

L’équipementier automobile espagnol, acteur majeur au niveau mondial des systèmes d’éclairage pour les constructeurs automobiles va regrouper sur Temis les 400 salariés répartis sur 8 sites de l’agglomération bisontine.

Siège de la division « éclairages » du groupe, Besançon s’inscrit durablement dans la stratégie industriel du futur. Grupo Antolin Besançon est une filiale à 100 % de la société familiale espagnole Grupo Antolin. Le groupe est présent sur Besançon depuis 2012, année du rachat de l’activité historique de la société SOCOP créée en 1948, devenue ensuite CML Innovative Technologies. En 8 ans la filiale bisontine a doublé son chiffre d’affaires, nécessitant aujourd’hui un investissement de grande ampleur pour faire face au développement de l’entreprise, positionnée sur des produits à forte valeur ajoutée.

Un ensemble immobilier de 21 500m²

Cet ensemble accueillera les activités industrielles, logistiques et de R&D de l’entreprise, une usine 4.0 qui se projette dans la nouvelle ère industrielle respectueuse de l’environnement et intégrant toutes les dernières technologies. Le projet est réalisé avec le concours de Grand Besançon Métropole (GBM) et de la Région Bourgogne Franche-Comté. Sur un terrain de plus de 4 hectares, le nouveau site intégrera un centre de recherche de 4 000m². L’ensemble des bâtiments sera couvert par 6 000m² de toiture photovoltaïque. Les travaux commencés en mars 2021 devraient se terminer au printemps 2022.

Grupo Antolin est une société familiale espagnole née à Burgos. Elle est devenue un des leaders mondiaux des composants intérieurs pour l’industrie automobile. Présente dans 26 pays et 150 sites industriels, la société espagnole emploie près de 30 000 personnes pour un chiffre d’affaires consolidé de 5,2 milliards d’euros. Les produits du groupe équipent 9 des 10 modèles de voitures les plus vendues dans le monde.

Un investissement pensé de longue date entre le groupe espagnol et la métropole de Besançon… Le développement économique et l’emploi, c’est l’automobile en Franche-Comté et particulièrement à Besançon ; les modes de déplacement plus doux ne sont et ne seront qu’une complémentarité de la voiture, pas son remplacement !

Yves Quemeneur