Le hand féminin se porte bien

1052
Une équipe jeune et pleine de promesses!

Malgré la descente de N2 à N3 de l’équipe fanion de Maiche Morteau, la Jeanne d’Arc de Maiche (JAM) voit l’avenir sereinement grâce à une solide politique de formation qui porte déjà ses fruits.

Pour le club, jamais le nombres de licenciés n’a été aussi important. Toutes catégories confondues, ils sont 328 licenciés (dont 177 féminines) répartis en 28 équipes avec en prime une école de hand labellisée Or, le plus haut niveau de reconnaissance en la matière. Alors, pour Jean Perrot, bénévole depuis des décennies au sein de la section hand de la JAM, la descente de l’équipe féminine de N2 en N3 n’est pas un drame : « Nous avons une équipe très jeune avec des joueuses qui avaient des difficultés à s’entrainer régulièrement même si des séances avaient été délocalisées à Besançon… On l’a rapidement ressenti en matchs et les résultats ont été moins bons au fil des semaines et des mois ». Eloignement, agendas compliqués, renouvellement de l’effectif…l’équipe a donc vécu une année difficile qui se solde par une descente mais déjà les ambitions sont claires pour la prochaine saison : « Nous visons directement une remontée en N2 » explique-t-il confiant pour ce groupe comme pour l’ensemble du hand féminin à la JAM. « Notre équipe B vient d’accéder en pré-nationale donc juste un échelon en dessous de l’équipe A et du côté des jeunes, nous disposons d’un vivier intéressant avec un fort potentiel ». L’équipe des moins de 18 ans par exemple a parfaitement tenu son rang en National et continuera à y évoluer à la rentrée dans le cadre d’une convention de partenariat signée avec les clubs de Morteau et Orchamps-Vennes. Pour toutes les autres catégories, les filles jouent au plus haut niveau régional avec une bonne marge de progression.