Le parlement local de l’eau Doubs-Jura

206

La nouvelle Commission Locale de l’Eau (CLE) du Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux Haut-Doubs Haute-Loue (SAGE) a été installée officiellement le vendredi 2 avril 2021 à la préfecture du Doubs.

Réélu pour six ans, c’est Philippe Alpy, Maire de Frasne, Président du syndicat mixte Mont d’Or et vice-président du conseil départemental qui assurera la présidence de cette commission, assisté de Jean-Claude Grenier Président de la communauté de communes Loue Lison et de Gérard Mamet pour l’association SOS Loue et rivières comtoises.

La commission locale de l’eau est composé de 55 membres (élus, associations, usagers de l’espace et des services de l’Etat). En concertation avec tous les acteurs utilisateurs de cette ressource essentielle, l’objectif de la commission consiste à reconquérir le bon fonctionnement des rivières, améliorer la ressource en eau et sa qualité sur un territoire fragile dû à la nature karstique du sous-sol mais au fort potentiel qu’il s’agisse des activités touristiques ou de l’agriculture.

Dans le contexte de réchauffement climatique, la feuille de route de la commission est ambitieuse. Il s’agira de piloter la révision du Plan de Gestion de la ressource en eau du territoire en prenant en compte la baisse importante des débits en été et définir des plans d’actions pour préserver les ressources souterraines de bonne qualité encore inexploitées.

Les collectivités, les industriels et les agriculteurs prennent déjà largement leur part dans l’amélioration de la qualité de l’eau. Sans montrer du doigt les boucs émissaires faciles, il reste toutefois à diminuer les quantités de nutriments (azote et phosphore) rejetées dans les cours d’eau afin d’empêcher le développement des algues qui asphyxient les rivières.

Toutes ces actions seront inscrites dans le nouveau contrat de bassin 2022-2024 visant à améliorer la qualité de l’eau et des milieux aquatiques du bassin versant du Haut-Doubs et de la Loue (jusqu’à sa confluence avec le Doubs).

Si les associations comme SOS Loue et rivières comtoises interviennent énergiquement comme « lanceurs d’alerte » sur certains excès, il convient d’ajouter que la qualité de l’eau et des milieux aquatiques est une grande richesse de la région. Il appartient à chacun d’y apporter sa contribution.

Yves Quemeneur