Le Pays Horloger, un territoire né autour de la montre

196
Un bel ouvrage très bien déocumenté.

L’ouvrage retrace l’histoire de la tradition horlogère de cette région, remontant au XVIIIème siècle, et de ses savoir-faire qui fournirent à l’artisanat horloger suisse et français l’ensemble des pièces mécaniques nécessaires à leur activité.

Bordé par le Doubs, qui forme une frontière naturelle avec la Suisse voisine, et marqué par les reliefs du Jura, mêlant plateaux et vallées, le Pays horloger demeure profondément attaché à l’industrie qui lui a donné son nom. Implantée au 18ème siècle, celle-ci s’est largement développée dans la deuxième moitié du siècle suivant, fournissant aux sociétés suisses aussi bien que françaises l’ensemble des pièces composant la montre. Elle connaît une forte période d’expansion au 20ème siècle, jusqu’aux années 1960-1970 où elle peine à s’adapter à l’arrivée du quartz et aux conséquences de la mondialisation. De la multitude d’entreprises apparues au fil du temps, peu nombreuses sont celles qui parviennent à se maintenir jusqu’à nos jours.

En réalisant l’inventaire du patrimoine industriel du Pays horloger, la Région Bourgogne-Franche-Comté a souhaité rappeler l’importance de la tradition horlogère dans le Haut-Doubs et ses caractéristiques, aussi bien techniques qu’architecturales. Tradition qui perdure aujourd’hui et qui contribue à façonner l’identité de ce territoire. Richement illustré, cet ouvrage invite le lecteur à parcourir les villes et les villages du Pays horloger pour comprendre comment cette industrie s’y est déployée, quels savoir-faire se sont développés, transmis et pérennisés, et comment s’organisent les différents ateliers concourant à la fabrication d’une montre, de ses multiples composants à son montage.