Haut-Doubs. Doubs: Le point sur l’emploi agricole

123
L'agriculture reste un domaine où des emplois sont à pourvoir.

Le Service de Remplacement (SR) du Doubs et le Groupement d’Employeurs (GE) Ressource Emploi Rural ont vécu une année 2020 pas comme les autres. Le bilan a été dressé en assemblée générale.

Les services de remplacement sont organisés en 17 associations locales et permettent de remplacer les agriculteurs absents de leur exploitation pour des motifs choisis ou subis comme les arrêts de travail pour maladie, accident de travail ou encore les congés loisirs, congés maternité ou paternité, sans oublier les absences pour mandat syndical ou de développement agricole.  « Cette activité a été fortement impactée par la crise sanitaire avec une chute de près de 20%. Dans le détail, 83 agents en équivalent temps plein (ETP) sont intervenus auprès de 1 395 agriculteurs pour un total de 17 294 journées de remplacement » explique Nathalie Richard Responsable du Service Emploi. Fort logiquement compte tenu de la crise sanitaire et des divers confinements, les remplacements pour congés loisirs ont été le plus fortement impactés avec une chute de 2 500 journées par rapport à 2019.

Le groupement d’employeur Ressource Emploi Rural répond quant à lui aux besoins de complément de main d’œuvre des agriculteurs en leur mettant à disposition des salariés en temps partagé. Ainsi deux, voire trois agriculteurs se partagent un salarié à temps plein. « Ce groupement affiche pour sa part une situation en développement. En effet, l’activité a continué sa progression en 2020 dépassant les 42 000 heures de mise à disposition auprès de plus de 100 adhérents, ce qui représente une hausse d’activité de 13% par rapport à 2019. 31 salariés ont bénéficié d’un contrat en CDI et 4 salariés d’un CDD pour des missions temporaires » poursuit-elle.

Autre point important abordé lors de cette assemblée générale, la nécessité de travailler en synergie entre les deux pôles que sont le SR et GE comme le soulignent conjointement Catherine Faivre-Pierret, présidente  du service emploi et GE RER et Mickaël Paris, président du SR Doubs : « Nous souhaitons en effet accentuer la complémentarité pour développer l’emploi dans le domaine agricole et aussi porter une attention particulière à la mobilité et au logement de nos salariés ce qui peut représenter un frein au recrutement dans certaines zones ». Un enjeu majeur pour l’attractivité du secteur agricole qui continue à recruter.

C’est pourquoi, nous travaillons en partenariat avec l’ANEFA, association Nationale pour l’emploi et la formation agricole, au sein du service emploi de la Fdsea du Doubs pour communiquer largement sur les besoins en recrutement des agriculteurs dans le département. Une bourse de l’emploi et de l’apprentissage met en relation les employeurs avec les candidats en lien avec les organismes de formation et pôle emploi. « Les agriculteurs recrutent dans le Doubs, contactez les services emploi ! ».