Le pont de Velotte se refait une beauté

111
Le Pont de Velotte voit passer 10 000 véhicules/jour sans sécurité pour les piétons ©YQ

Ouvert à la circulation en 1887, il permet de franchir le Doubs pour rejoindre la Nationale 83 (vers Beure ou le centre historique de Besançon). Il fut détruit en 1940 et reconstruit dans les années 50.

A la suite de la catastrophe de Gênes en août 2018 qui fit 43 victimes, l’ensemble des ouvrages d’art en France ont fait l’objet de diagnostics et de contrôles de sécurité. Sur le territoire de Grand Besançon Métropole, ce sont 181 ouvrages d’art qui ont été ainsi diagnostiqués (dont 60 sur la seule commune de Besançon). Le Pont de Velotte identifié comme nécessitant des travaux d’entretien et de mise aux normes, c’était l’opportunité pour la Communauté Urbaine d’une requalification plus globale de l’ouvrage, et particulièrement d’aménager en encorbellement une voie mode doux piétons/cycles (côté aval) afin de mieux sécuriser les nombreux usages de ce pont qui voit passer 10 000 véhicules/jour. Ces travaux vont également permettre de relier à vélo en toute sécurité les deux rives du Doubs, à proximité de l’Eurovéloroute qui comptabilise en moyenne sur ce secteur quelques 700 vélos/jour.

22 semaines de travaux
Yves Guyen Vice-président de GBM en charge des infrastructures et Anne Vignot Présidente de Grand Besançon Métropole ©YQ

Anne Vignot la Présidente de GBM, Yves Guyen Vice-président en charge de la voirie et des infrastructures et Marie Zehaf Vice-présidente chargée des Transports, de la mobilité et du stationnement ont présenté ce 20 novembre le planning des améliorations sur le pont. Pendant les travaux préparatoires qui vont débuter le 23 novembre (réseaux, construction d’une rampe sur la rive gauche), le pont restera ouvert à la circulation. A compter de février 2021, la circulation sera interdite pour une durée de 10 semaines (consolidation des piles et des fondations du pont, construction de l’encorbellement cyclable et du trottoir piétons, étanchéité). Le pont devrait rouvrir dans sa nouvelle configuration le 24 avril 2021.

Pendant la période de fermeture du pont, des aménagements sont prévus pour garantir aux riverains l’accès au centre-ville et permettre aux enfants habitant sur la rive gauche de continuer à fréquenter l’école de Velotte. Il est également envisagé un renforcement de la ligne Ginko n°9 Tilleroyes/Velotte.

L’encorbellement de 3 mètres va permettre de sécuriser la circulation des vélos et des piétons ©YQ

Le budget de 1,5 million d’euros va permettre de maintenir deux voies de circulation pour les véhicules, la réalisation d’un trottoir piétons de 1,40m (normes PMR) et d’une voie cyclable de 3m reliant les deux rives du Doubs.  Cette amélioration s’intègre dans le schéma directeur cyclable de Grand Besançon Métropole dont l’objectif est de réaliser des aménagements cyclables structurants sur l’ensemble du territoire bisontin.

C’est le cas actuellement à Franois. Il s’agit de terminer l’axe cyclable entre Serre-les-Sapins et Besançon en passant par la zone commerciale de Chateaufarine et Temis Santé et finaliser la liaison entre le centre de Franois et Besançon. Le barreau manquant représente 250 mètres de long entre les deux giratoires de Franois. Pour ce mode doux de 3 mètres de largeur, il sera utilisé un revêtement offrant une meilleure perméabilité des sols. Les travaux ont commencé courant novembre nécessitant la fermeture du sens de circulation vers Besançon pendant 3 semaines.

Les riverains peuvent évoquer un problème particulier en téléphonant à Grand Besançon Métropole au 03 81 87 89 99 ou par mail à mobilites@grandbesancon.fr.

Une chose est sûre : au printemps prochain, joggeurs, cyclistes, promeneurs pourront passer d’une rive à l’autre entre Tarragnoz et Velotte, en toute sécurité et…peut-être sans masque !

Yves Quemeneur