Le préfet du Doubs saisit l’IGPN

278
capture d'écran twitter

Une vidéo de quelques secondes diffusée sur Snapchat et twitter fait le buzz sur les réseaux sociaux.

On y voit (sans le son) un fonctionnaire de police interpeller un jeune sur une passerelle piétons du quartier de Planoise. Tout semble se passer sereinement jusqu’à ce que le policier donne un coup de poing au visage du jeune. La séquence dure 8 secondes.

Devant l’émotion suscitée par la vidéo, le préfet Joël Mathurin a décidé de saisir sans délai l’IGPN. Parallèlement, le préfet a demandé au directeur départemental de la sécurité publique du Doubs “le retrait immédiat de la voie publique du fonctionnaire de police incriminé” dans l’attente des conclusions de l’enquête de l’IGPN.

Dans un communiqué publié ce vendredi 31 juillet 2020, Joël Mathurin renouvelle sa confiance et sa reconnaissance envers les forces de sécurité intérieure qui interviennent dans des conditions difficiles. “Un professionnalisme exemplaire est exigé dans l’action républicaine de la police, il implique du sang froid en toutes circonstances” précise le préfet. Cela ne remet pas en question la poursuite du travail de reconquête républicaines et de lutte contre le narco-trafic engagé avec succès depuis plusieurs mois sur le quartier de Planoise.

Il faut compter sur la diligence des enquêteurs de l’IGPN pour éclaircir les conditions dans lesquelles s’est déroulé cet événement.
La rédaction