Le renard, toujours nuisible

84
Le renard, toujours classé dans la catégorie des "nuisibles".

C’est une mauvaise nouvelle qui vient de nous parvenir concernant le renard.

C’est une bataille de longue haleine, une lutte contre les institutions pour que le renard sorte enfin de la liste de nuisibles, tant son action est bénéfique pour tous.
Pour rappel, le renard est chassé à outrance car catégorisé comme “nuisible”. Toutefois, cette traque permanente a vu des phénomènes inquiétants réapparaître, comme le surdéveloppement de la maladie de Lyme que le renard, en mangeant les rongeurs porteurs de la maladie, arrive à faire diminuer. En effet, les tiques se nourrissent du sang contaminé des petits animaux qu’elles retransmettent à d’autres hôtes, propageant ainsi ce fléau de santé publique. En éradiquant le renard, la population de rongeurs explose (au grand dam des agriculteurs qui voient leurs récoltes ravagées par les campagnols notamment) et la maladie de Lyme se propage comme une traînée de poudre.
Des arguments forts qui n’ont pourtant pas convaincu puisque « le Ministre de la transition écologique et solidaire n’a pas tenu compte de toutes les études récentes qui démontrent que la chasse du renard entraîne un risque important pour la santé publique, ni de l’aide précieuse de ce prédateur pour le monde agricole vis à vis des campagnols, ni de la mobilisation publique en faveur de Goupil, ni du travail de la CDCFS, ni même de la proposition du Préfet du Doubs et il a maintenu le renard dans la liste des espèces « nuisibles » sans aucune restriction. L’arrêté ministériel est en consultation publique jusqu’au 27 juin. », précise Didier Pépin, président du Collectif Renards.