Le Russey. La gendarmerie refaite à neuf

173
D'importants travaux ont été entrepris pour rénover le bâtiment.

Construite par la commune du Russey, le bâtiment de la gendarmerie a ensuite été transféré au Sivom puis à la Communauté de Communes du Plateau du Russey (CCPR) lors de sa création en 2001.

“Il faut rappeler que ce service public, auquel les habitants sont très attachés, a failli disparaître il y a quelques années. Il n’y avait plus qu’un seul militaire résidant sur place. Pour les collectivités, il était impératif de maintenir une gendarmerie dans un secteur rural comme le nôtre, où par exemple des vols ont été commis récemment et leurs auteurs arrêtés” explique Gilles Robert, Président de la CCPR.

Dès que sa présence a été confirmée avec un renforcement des effectifs installés sur place, la CCPR a décidé d’engager des travaux. « Le bâtiment était une véritable passoire thermique et les gendarmes devaient régler des factures de chauffage très élevées. La Communauté de Communes a donc décidé d’engager un important programme de rénovation énergétique. Après une année de travaux, suivis chaque semaine par les élus et le maître d’œuvre, le chantier vient d’être réceptionné. » Toutes les menuiseries extérieures ont été changées et le bâtiment a été isolé par l’extérieur. Nous avons aussi changé le mode de chauffage en optant pour une chaudière à granulés de bois « Un chantier exemplaire en termes de performance énergétique qui donne tout son sens au soutien de différents partenaires et financeurs que sont l’Europe (Fonds Européen de Développement Régional – Feder), l’Etat, la Région et le Syded (Syndicat d’Electricité du Doubs) soit 80% de subvention pour un montant des travaux de plus de 400 000 €, les 20% restant étant pris en charge par la CCPR.

« Aujourd’hui, les gendarmes bénéficient de locaux professionnels et d’appartements refaits à neuf pour la plus grande satisfaction de leurs familles” souligne Gilles Robert. « C’est aussi pour notre collectivité, une façon de montrer notre attachement à ce service public et d’en pérenniser la présence sur notre territoire. »