Haut-Doubs. A Morteau : Le trail, entre sport et promenade

823
Les participants pourront profiter de panoramas magnifiques.

Le 24 mai se déroulera à saute-frontière entre France et Suisse le 1er trail du Saut du Doubs. L’occasion d’en savoir plus sur cette discipline dite de « running santé » de plus en plus prisée.

Pour Loïc Grandvoinnet responsable du comité d’organisation de ce trail, membre du Doubs Sud Athlétisme section Morteau « le trail a incontestablement permis de redynamiser notre club qui compte 170 licenciés dont une soixantaine venue pour pratiquer cette discipline en particulier ».

Pourtant, même si les efforts sont moins intenses que pour un 100m par exemple, il faut une condition physique à la hauteur : « En fait, chacun pratique à son rythme, en gérant à la fois ses muscles et son souffle mais aussi son mental, chaque paramètre étant plus ou moins important selon la distance choisie ». En l’occurrence, ce premier trail du Saut-du-Doubs se déroulera sur trois parcours de 13, 23 ou 35 kms avec à chaque fois un dénivelé digne de ce paysage escarpé qu’offre le Doubs Horloger d’un côté et le parc naturel régional suisse de l’autre. « Les participants auront le plaisir de découvrir autrement le secteur avec des sentiers et des points de vue souvent peu connues. Une immersion en pleine nature où ils prendront beaucoup de plaisir malgré les efforts à fournir » poursuit Loïc Grandvoinnet qui connait parfaitement ces pistes qui sont le terrain d’entrainement du club. « Côté organisation, nous avons limité le nombre d’inscriptions à 1000, les premiers qui seront inscrits seront sur la ligne de départ ». Un choix assumé pour une première, d’autant que les obligations administratives ne manquent pas de part et d’autre de la frontière.

Et côté ambiance, car c’est aussi ça le trail, un rendez-vous certes sportif mais convivial, les organisateurs promettent pleins de surprises tout au long du parcours : « des ravitaillements à base de spécialités locales comme la saucisse de Morteau, le Comté… ou le gruyère côté suisse ! ». Clou du spectacle, un immense chamois, roi des forêts locales, trônera à l’arrivée. « Et seul le vainqueur pourra y graver son nom et rentrer dans la légende ! ».